Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Vernissage d'Igor B. Glik "Sur fond noir"


Du 8 janvier au 17 février 2019
Vernissage le 10 janvier 2019 dès 18h

Igor Bitman, peintre et photographe

Igor Bitman, peintre figuratif classique né à Moscou (Union soviétique), est installé en France. Il est connu comme photographe sous le nom d'Igor B. Glic. Des créations artistiques en formes d'hommages à des maîtres de la première Renaissance, du Quattrocento (XVe siècle italien), en particulier à Léonard de Vinci (1452-1519) et Domenico Ghirlandaio (1449-1494). La Galerie Rauchfeld présente « Sur fond noir », "exposition personnelle des photographies" d' Igor Glick. Vernissage le 10 janvier 2019 dès 18 h.

« Bitman recherche la permanence classique, c'est-à-dire la durée, au travers d'un effort de volonté et de connaissance, pour s'opposer à la rapidité spectaculaire. Le mysticisme qui se dégage de l'œuvre de Bitman n'a pas d'idéologie, c'est le mysticisme de l'être », estime Max Fullenbaum.

La Grande Tradition

Igor Bitman est né en 1953 à Moscou (URSS).
Il étudie à l'Ecole de l'Académie des Beaux-arts d'Union soviétique de 1965 à 1972.
Il participe au mouvement des peintres non-conformistes et expose de 1973 à 1976, puis quitte l'URSS en 1981.
Après un séjour en Italie, il s'installe et expose au Canada de 1982 à 1986.
Il se fixe à Paris en 1986, et est sélectionné par la Cité des Arts de Paris.
Le ministère de la Culture lui attribue un atelier à la Cité des Artistes de Cachan.
Depuis 1982, Igor Bitman expose en galeries et vend ses œuvres en Amérique du Nord, en Europe, en Russie et à Singapour.

Plusieurs distinctions, parmi lesquelles trois prix de l'Institut dont le Grand Prix du portrait 1995, ont été décernées à cet artiste. Il a été distingué notamment par le Prix Spécial du Jury- Paul Louis Weiller de l'Académie des Beaux-arts de Paris (1993) et reçu la Médaille d'argent au Salon des artistes français (1994), le prix E. Rugal Michailov de la Fondation Taylor (1999) et le prix international d'Art Contemporain de Monte Carlo (1998).

Igor Bitman revendique une filiation artistique avec la Grande Tradition, celle de Petrov-Vodkine ou Balthus. De facture classique, ses œuvres sont influencés par les maîtres de la peinture italienne de la Renaissance - jeux de perspectives et de regards, sujets religieux -, et d'artistes persans ou japonais, voire surréalistes. Ce sont des paysages urbains imposants aux allures labyrinthiques, marqués par une incongruité - des moutons broutant l'herbe près d'un monument au style architectural grec doté de hautes colonnes et ensoleillé alors que le ciel est quasi-saturé de nuages, ou un bovin immobile dans une place semble fixer du regard un homme attablé, fumant, et au regard contemplatif et mélancolique -, empreints d'une gravité ou d'une menace. C'est un temps confus où le passé resurgit, s'estompe, s'imprime ou s'incruste sur le présent. Difficile de dater les scènes peintes car Igor Bitman choisit des vêtements intemporels.

« Mes sujets, souvent d'inspiration mythologique, sont des contraintes par lesquelles j'ai choisi de passer pour amener le spectateur à accomplir un certain parcours visuel. Ce qui était à l'origine de chaque tableau ne regarde que moi. Ce que le spectateur y trouvera ne regarde que lui », a déclaré Igor Bitman.

En 2012, la galerie Francis Barlier a présenté des œuvres - huile²s sur toiles et métal, encaustiques - d'Igor Bitman.
En 2013, et dans le cadre de La Palette russe, la I-Gallery, a présenté 30 ans après, une exposition collective avec des œuvres notamment de Vladimir Kara, Yana Bystrova et Igor Bitman.
En 2014, le Matzo Paris Art Fund a présenté des œuvres de cet artiste.
L'association Taylor présente une mini-rétrospective d'une vingtaine de peintures à l'huile, au pastel et à l'encaustique et une vingtaine de photographies d'Igor Bitman, peintre figuratif classique.
La Ville A des Arts a présenté une exposition collective réunissant des pastels d'Anne Gorouben, des dessins d'Igor Minaev et des photographies d'Igor Bitman-Glick. Deux concerts se déroulèrent pendant l'exposition.

Deux oeuvres - "Odalisque" et "Nymphe des jardins" d'Igor Bitman étaient mises en vente lors du 5e Salon des Arts, exposition-vente (13-14 octobre 2018) organisée par la loge Ben Gourion du B'nai B'rith France à Paris, au profit des Amis français du Maguen David Adom. Cette 5e édition était parrainée par le prestigieux artiste Hervé Télémaque.

Elle bénéficiait de la collaboration de Rémy Aron, Président d'honneur, artiste reconnu internationalement, ancien Président de la Maison des Artistes et le Président fondateur de l'AFAP (Association Française des Arts Plastiques) et de Hannah Landau, notre commissaire d'expositions en Israël et en France (notamment au Centre Rachi à Paris). Cette manifestation se tiendra à l'Office notarial, 51 avenue Montaigne, 75008 Paris.

La Galerie Rauchfeld présente « Sur fond noir », "exposition personnelle des photographies" d' Igor Glick. Vernissage le 10 janvier 2019 dès 18 h. "Tirées à 8 exemplaires en grands formats sur les supports rigides encadrées en caisses américaines (sans vitres) ces photographies se présentent comme des tableaux Particulièrement attaché à l'esthétique et à la construction de ses oeuvres, Igor B.Glik est d'abord un peintre (connu sous le nom Igor Bitman). Mais la photographie a progressivement pris une place dans son travail et non des moindres, puisqu'il expose désormais ses clichés. La femme et les natures mortes ont belle allure dans ses oeuvres, puisqu'il les magnifie avec une élégance tout à fait singulière."

« La photographie accompagnait toujours mon travail de peintre. Elle faisait souvent l'office de carnet de croquis. Mais depuis 4 - 5 ans encouragé par quelques photographes connus je me suis autorisé à'affranchir mes travaux photographiques de ma peinture en faisant une activité artistique à part entière. Mon travail n'est pas du tout conceptuel. Je photographie ce qui fait plaisir à mes yeux afin de pouvoir partager ce plaisir ». (Igor B. Glik)

« Les photographies d'Igor B. Glik reposent de nouveau et autrement la question apparue dès la naissance de la photographie, celle de son rapport à la peinture. Ces figures et objets surgissant du noir semblent venir d'un autre espace. La lumière guide l'oeil du spectateur vers les détails choisis par l'artiste les dérobant au noir, « le reste est silence ». ( LensCulture, 2018 )

Vernissage d'Igor B. Glik "Sur fond noir"

Vernissage d'Igor B. Glik "Sur fond noir"

Vernissage d'Igor B. Glik "Sur fond noir"

Vernissage d'Igor B. Glik "Sur fond noir"

Vernissage d'Igor B. Glik "Sur fond noir"

Vernissage d'Igor B. Glik "Sur fond noir"

Vernissage d'Igor B. Glik "Sur fond noir"

Vernissage d'Igor B. Glik "Sur fond noir"

Vernissage d'Igor B. Glik "Sur fond noir"

Vernissage d'Igor B. Glik "Sur fond noir"

Vernissage d'Igor B. Glik "Sur fond noir"

Vernissage d'Igor B. Glik "Sur fond noir"

Vernissage d'Igor B. Glik "Sur fond noir"

Vernissage d'Igor B. Glik "Sur fond noir"
Location: Galerie Rauchfeld
22, rue de Seine
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 54 66 75
Mobile : +33 (0)6 63 90 34 40
Mail : contact@galerierauchfeld.com
Internet Site : www.galerierauchfeld.com
Date: Thursday, January 10, 2019
Time: 18:00-21:00 CET

id : 101028


Top