Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Vernissage d'Alice Robineau "Je suis la solitude"


Exposition du 12 mars au 6 avril 2019

Née à Coutances en 1991, Alice Robineau vit et travaille entre Regnéville-sur-mer et Paris.
Elle intègre en 2009 les Beaux-Arts de Caen, puis de Paris en 2012, dont elle sort diplômée en 2015 avec la mention très bien. En véritable sculptrice, Alice Robineau construit des métaphores matérielles de ces épiphanies quotidiennes. Dans son atelier normand, sa vie parisienne s'invite dans l'élaboration de ses poèmes sculptés. Ses travaux ont pu être vu récemment dans les expositions qu'elle organise collectivement ; La Palice en aurait dit autant (2016, La Chapelle de la Guerie, Coutances), Prends dans ton sac (2016, Le Terrible, Paris), Les yeux qui baillent (2017, Galerie Medusa, Bayeux), Buée sur Baie (2017, 6B, Saint-Denis).

Alice Robineau réalise des objets qui se définissent métonymiquement par la matière dont ils se constituent. Béton, silicone, colle à bois, mousse, plâtre, terre, ses sculptures incarnent le lien et permettent les échanges et les associations entre différentes constructions symboliques, différents espaces de représentations : l'objet présent et son évocation, la reconstitution et le minimalisme des formes, entre le matériel et l'immatériel, le réel, le souvenir et la science-fiction.
Les objets d'Alice Robineau sont des condensés d'évocations. Chaque donnée croisée constitue ainsi une expérience. L'objet est lié à un lieu, un souvenir, un moment, un contexte et vient s'assembler visuellement pour donner forme à un langage furtif, fuyant.
Le choix des matériaux composites dont la manipulation reste complexe confère aussi à l'objet une forme d'ultra-présence, une densité au geste, à la fabrication qui renoue avec sa dimension artisanale. Ces silhouettes de téléphone, robinet, bouée, pomme de douche, arrosoir, panier, parapluie ou boules de Noël, dont l'essence se trouve ici recomposée en « dur », constituent une véritable archéologie des objets de notre quotidien. Disposés sur des socles ou présentoirs réalisés en résine polyester et chacun singulier par sa forme, ils rejouent une sorte de muséologie du fantasme, une cosmologie quasi-organique de la vision, du temps et de l'évocation dont ils seraient les apparitions en flash.
Elisa Rigoulet

Vernissage d'Alice Robineau "Je suis la solitude"
Vache et cheval dans leur champ
Résine polyester, plâtre, cendres, noyau et peau d'avocat, jonquille, 60 x 20 cm
Location: Galerie du Haut-Pavé
3, quai de Montebello
75005 Paris
M° Maubert - Mutualité, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 43 54 58 79
Mail : contact@haut-pave.org
Internet Site : www.haut-pave.org
Date: Tuesday, March 12, 2019
Time: 18:00-21:00 CET

id : 101588


Top