Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Vernissage de Julie Dalmon "La nuit des temps"


du 16 au 23 Mars 2019
tous les jours de 15h à 19h
Vernissage Vendredi 15 Mars 2019 de 17h à 21h

En l'année 2019, à la veille du Printemps, se présenta, au 15 rue Hégésippe-Moreau dans le 18e arrondissement de Paris, une archéologie méticuleuse d'objets ayant appartenu à une famille des Côtes d'Armor connue pour leur amour de l'art. La jeune artiste, Julie Dalmon, elle-même originaire de Saint-Brieuc, fut particulièrement troublée de découvrir dans leur Villa tant de sépultures et d'œuvres qu'elle décida de les exposer au public parisien.
Elle mit à jour des ossements révélant des expérimentations sur des animaux utilisés non plus pour leur aspect physique ou gustatif, mais pour leurs fines correspondances esthétiques : d'étranges carcasses osseuses aux motifs colorés semblaient avoir appartenu à des insectes géants de l'ère tertiaire. Des dessins d'animaux ancestraux magnifient des os dans ce qui s'appelait encore l'art contemporain et qui faisait suite à l'art moderne,* car en 2019 l'artiste avait encore cette autonomie lui permettant d'allier fouilles, nettoyage, sélection et création autonome de pièces uniques.
Julie Dalmon mit en évidence une époque qui dénonçait une nature malmenée, sacrifiée depuis les années 1950 par un capitalisme effréné qui détruisait toutes les ressources et les animaux de la planète. On pouvait voir également quelques humains représentés dans la Villa, mais ils paraissaient tous petits au regard des insectes. Pourtant, des fusils à taille humaine faits d'os dépeignaient des scènes de chasse. Des bouées colorées en plastique dur surnageaient tels de lointaines scènes de genres et des huîtres volumineuses arboraient, dans un dessin raffiné, des corps éperdus en étreintes amoureuses et physiques. D'après les historiens, ces rencontres érotiques se produisaient sur ce qu'on appelait des « réseaux sociaux ». Ceux-ci avaient remplacé les espaces de séduction d'antan : discothèques, bars, soirées, musées. Ils se nommaient Tinder, Points communs, Facebook, Instagram... On voyait d'ailleurs leurs logos répétés sur les pourtours de ces bouées.
A ce jour, chaque individu qui pénètre dans La Villa des Arts se sent encore pris de vertiges et de visions spatiales atemporelles. C'est une sensation qui plonge le visiteur dans un état d'instase spirituelle et lui fait revivre les premiers instants de la création de l'humanité. Il semblerait également qu'une force érotique mystérieuse et irrépressible s'empare des acquéreurs de ces pièces, parfois même de symbioses sensuelles avec les premières espèces apparues sur terre lors de la toute première nuit du monde, la nuit des temps.
Laurent Quénéhen, 13 Mars 2119 (en pensant à René Barjavel).

*
(Art contemporain : mouvement individuel de recherches et d'expérimentations du XXIe siècle. L'art contemporain prit fin en 2052 avec l'apparition des commandes autonomes frontales pour tous qui permirent de créer des œuvres par la pensée, celle ci se réalisant par le biais d'imprimantes 5D vendus avec ce qu'on appelait les fours à micro-ondes. La spécificité de l'artiste disparue, comme auparavant les vitriers ambulants ou aiguiseurs de couteaux et tout un chacun se mis à créer des œuvres personnalisées et plus adaptées à son mode de vie et à son logement).

Vernissage de Julie Dalmon "La nuit des temps"
Location: La Ville a des Arts
15, rue Hégésippe Moreau
75018 Paris
M° La Fourche
France
Mail : la.ville.a.des.arts@gmail.com
Internet Site : www.lavilladesarts.org
Date: Friday, March 15, 2019
Time: 17:00-21:00 CET

id : 102961


Top