Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Remise du prix "Non au harcèlement !"


Auditorium Marceau Long

Créé en 2013, le prix "Non au harcèlement !" distingue les outils de sensibilisation contre le harcèlement travaillés et réalisés par les élèves et les personnels des établissements scolaires dans le cadre de projets pédagogiques. Cette sixième édition du prix Non au harcèlement remporte une fois encore un succès remarquable avec la participation de plus de 40 000 et plus de 1 900 membres du personnel scolaire de toutes les académies. Au total, plus de 1 330 projets, affiches et vidéos marquantes, accompagnées de plans de prévention des violences ont été réalisés cette année dans toute la France, métropole et Outre-mer.


Le harcèlement nie les valeurs de la République et de son école. C'est pourquoi, il est si indispensable de lutter contre ce fléau qui nuit tant à la vie collective et à celle d'encore trop d'élèves.

La mobilisation du ministère est totale. Elle passe à la fois par une sensibilisation de la communauté éducative, une sanction systématique des faits de harcèlement et une large politique de prévention.

Les résultats de l'enquête de climat scolaire et victimation, menée depuis de longues années, soulignent une baisse de la pratique de harcèlement. Ces résultats doivent nous encourager à redoubler d'efforts pour éradiquer définitivement le harcèlement dans notre école, et plus largement dans notre société.

Je veux donc saluer la très forte participation des élèves à la sixième édition de ce concours. Ce sont en effet plus de 40 720 élèves qui se sont inscrits pour dire "Non au harcèlement". Les 670 affiches et 668 vidéos réalisées, dans un bel élan unissant la fraternité à la créativité, vont nous permettre d'aller plus loin.

En effet, à l'occasion de ce prix, nous annonçons 10 nouvelles mesures pour intensifier notre action. Cela va de l'inscription du droit des élèves à suivre une scolarité sans harcèlement dans le projet de loi pour une école de la confiance, à la création d'un réseau départemental d'intervention en cas de situation complexe, jusqu'à mettre en place un programme de formation pour les élèves, les parents et les professeurs dans les écoles et les établissements.

Le respect d'autrui est un principe sur lequel nous ne transigerons jamais car notre école porte les valeurs essentielles de la République : l'égalité, la liberté et la fraternité.

Jean-Michel Blanquer,
Ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse


Une politique publique volontariste
L'école doit être avant tout un lieu de la confiance, du respect d'autrui et du bien-être. Tous ces éléments constitutifs d'un climat scolaire serein doivent permettre à tous les élèves de s'épanouir dans leurs apprentissages et de développer le meilleur d'eux-mêmes.

Le ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse met en œuvre une politique publique d'envergure qui doit permettre la détection précoce et d'assurer une meilleure prise en compte de ces situations.

4 axes prioritaires
INFORMER pour interpeller et mobiliser : la généralisation des collégiens et lycéens ambassadeurs est un important facteur de mobilisation des établissements. Le site "Non au Harcèlement" (NAH) nonauharcelement.education.gouv.fr et la page Facebook, ainsi que le clip, diffusé sur les chaînes nationales et sur internet, ont un impact considérable, qui se traduit par des centaines de milliers de consultations, des millions de vues.

PRÉVENIR pour combattre ce fléau : la prévention est intégrée aux apprentissages scolaires, dans l'École du respect d'autrui. Elle est portée par le Prix national et soutenue par la diffusion de ressources et d'outils de prévention en ligne.

FORMER pour mieux prendre en charge : il s'agit de former les personnels et de rendre les élèves acteurs de la prévention entre pairs, en développant leurs compétences psychosociales.

PRENDRE EN CHARGE : des conseils, une orientation vers les 310 référents académiques sont dispensés via les deux numéros dédiés, 3020 et 0800 200 000 (Net écoute).


Le prix "Non au harcèlement" : un prix pour lutter contre le harcèlement et le cyberharcèlement
Le prix "Non au harcèlement" est organisé par le ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse avec le soutien de la Mutuelle MAE. Il a pour objectif de donner la parole aux jeunes des écoles, collèges, lycées et structures péri et extrascolaires pour qu'ils s'expriment collectivement sur le harcèlement et le cyberharcèlement à travers la création d'une affiche ou d'une vidéo ; celle-ci servant de support de communication pour le projet pérenne qu'ils souhaitent mener dans leur établissement.

Ce prix récompense les projets collectifs dénonçant ce phénomène ou proposant des solutions pour lutter contre le harcèlement entre pairs. Pour les 5e-3e et lycéens, deux prix spéciaux seront également remis, au niveau national, pour des projets traitant du harcèlement sexiste et sexuel.

Record de participation pour la sixième édition
Pour sa sixième édition, le prix "Non au harcèlement" rencontre un large succès avec une participation record de plus de 40 720 élèves scolarisés ainsi que de 1 950 membres du personnel mobilisés.

Cette année, ont été réalisées dans toute la France, métropole et Outre-mer, 670 affiches et 668 vidéos marquantes et signifiantes, accompagnées de plans de prévention des violences.

Ces résultats encourageants sont le fruit de l'action publique engagée depuis le lancement de la campagne nationale de prévention, avec le prix national "Non au harcèlement !" comme point d'orgue. C'est désormais un rendez-vous essentiel pour l'ensemble des acteurs qui, au quotidien, dans les écoles et les établissements avec le concours des partenaires, des parents et des associations, se mobilisent pour combattre cette violence. Tous collaborent autour des quatre axes qui structurent l'action du ministère contre le harcèlement : informer, prévenir, former et prendre en charge.

Ce concours est un des axes stratégiques de la politique publique de prévention et de lutte contre le harcèlement entre pairs, lancée par le ministère depuis les assises de 2011. Il offre des temps de réflexion et de travail pour débattre en classe de la problématique du harcèlement et du cyberharcèlement, afin de mieux en cerner les causes et les enjeux, et ainsi, de prévenir plus efficacement les risques liés à ces violences.

Une reconnaissance nationale
Les 10 établissements lauréats recevront chacun la somme de 2 000 euros, financée par la MAE (mutuelle d'assurance éducation) pour mettre en œuvre son projet de prévention des violences. La MAE, partenaire historique de ce concours, a également remis à chaque "coup de cœur académique" un chèque de 1 000 euros pour un projet dont la réalisation sera suivie et accompagnée par les référents harcèlement académiques et départementaux.

Ces projets collectifs, publiés sur le site "Non au harcèlement !", serviront d'outils de prévention à destination des professionnels et du grand public.

Les élèves du prix "mention coup de cœur des professionnels de la communication" auront la chance de travailler avec les équipes de Youtube et Rose Carpet. Ainsi, leur vidéo servira de support de campagne de mobilisation du ministère pour l'année 2019.

Retrouvez toutes les œuvres sur www.nonauharcelement.education.gouv.fr/ressources


Une priorité ministérielle pour la rentrée 2019
Nouvelle étape destinée à mieux structurer encore l'action publique en matière de lutte contre toutes les formes de harcèlement, et plus particulièrement du cyberharcèlement, le ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse présente à l'occasion de cette 6ème remise du prix Non au harcèlement un plan d'actions marqué par 10 nouvelles mesures.

Après la phase de prise de conscience, après le déploiement de nombreuses actions (prix, journée dédiée, ambassadeurs lycéens et collégiens...) et bien d'autres qui ont permis de mesurer les premiers résultats ; il s'agit désormais de proposer un programme inédit en France, à destination directe des écoles et des établissements pour les élèves, les équipes éducatives et les familles : équipe ressource, formation, mallette pédagogique, kit d'information, accompagnement sur site en cas de situation complexe.

Pour accompagner ce déploiement, le ministère installera très prochainement un comité d'experts national pour enrichir les contenus diffusés aux personnels, aux élèves et aux familles.

En ce qui concerne le prix "Non au harcèlement", et pour encourager encore plus les équipes et les élèves à se saisir en toutes occasions de cette question dès le plus jeune âge, un nouveau prix permettra la participation des élèves à partir du CP dès la prochaine édition.

Un déploiement dès la rentrée 2019
En s'appuyant sur le réseau des référents harcèlement académiques et départementaux, l'Éducation nationale s'est fixée un objectif ambitieux : diffuser à partir de la rentrée 2019, dans les établissements, auprès des enseignants et des personnels de direction, les bons réflexes pour détecter ces situations, avant qu'elles ne deviennent plus graves et les bonnes pratiques pour prendre en charge, grâce par exemple à des méthodes qui ont déjà fait leur preuve afin que les élèves deviennent des groupes de soutien.

Cette lutte constitue une véritable priorité pour Jean-Michel Blanquer afin que tous les élèves étudient en confiance, dans le respect des uns et des autres.


Lauréats - cycle 3 (CM1, CM2, 6e)

Affiche : cité scolaire Brocéliande à Guer, académie de Rennes
Vidéo : école Auguste Benoît à Cabriès, académie d'Aix-Marseille

Lauréats - cycle 4 (5e, 4e, 3e)

Affiche : collège François Mitterrand à Arras, académie de Lille
Vidéo : collège Jaubert à Nice, académie de Nice

Lauréats - lycée

Affiche : lycée Louise Michel à Grenoble, académie de Grenoble
Vidéo : lycée Clémence Royer à Fonsorbes, académie de Toulouse

Prix spécial "Harcèlement sexiste et sexuel"

Affiche : lycée Paul Langevin à Martigues, académie d'Aix-Marseille
Vidéo : lycée Français de Madrid à Madrid (Espagne), académie de Toulouse

Catégorie "Cyber harcèlement"

École primaire Frédéric Mistral à Lyon, académie de Lyon

Mention "Coup de cœur des élèves"

Lycée Français de Madrid à Madrid (Espagne), académie de Toulouse

Mention "Coup de cœur des professionnels de la communication"

Collège Henri De Toulouse-Lautrec à Toulouse, académie de Toulouse
Location: 20 avenue de Ségur
Site de Ségur
20, avenue de Ségur
75007 Paris
M° Saint-François-Xavier, Ségur
France
Date: Monday, June 3, 2019
Time: 14:00 CEST

id : 106118


Top