Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Vernissage de l'exposition "Cárdenas - Mon ombre après minuit"


Mon ombre après minuit : Agustín Cárdenas
oeuvres sur papier - oeuvres sculptées

Du 6 février au 25 avril 2020

Commissaire : Elena Malagodi, assistée d'Atawal Cárdenas

À partir du 6 février 2020, la Maison de l'Amérique latine dédie ses espaces d'exposition à Agustín Cárdenas (1927-2001), notamment avec l'objectif de dévoiler au public son œuvre graphique. Si l'artiste cubain est internationalement reconnu comme l'un des grands sculpteurs du 20ème siècle, on sait moins qu'il est aussi un immense peintre et dessinateur, comme l'était Alberto Giacometti, avec la même recherche obsessionnelle de la vérité mystérieuse de la forme. C'est ce que la Maison de l'Amérique latine souhaite montrer avec l'exposition Mon ombre après minuit ainsi intitulée d'après une sculpture noire et blanche, en bois et plus tard en bronze, de Cárdenas, visant à désenclaver* le dessin et la peinture de l'artiste.

Toute sa vie, Cárdenas n'aura de cesse de dessiner, inlassablement, souvent spontanément, sur toutes sortes de supports. C'est ce que s'attache à démontrer l'exposition au travers d'une centaine de dessins, gouaches, peintures et quelques sculptures - dont Mon Ombre après minuit -, réalisés pour l'essentiel à Paris, où l'artiste cubain résida à partir de 1955.

Comme l'œuvre sculpturale, cet ensemble dessiné, parfois peint, témoigne d'un imaginaire sensuel et flamboyant, d'une vision poétique du monde tantôt dramatique, tantôt teintée d'humour. On y retrouve les thèmes de prédilection de l'artiste, avec des variations infinies autour de la femme, le couple, la famille, la mère et l'enfant, l'amour et la nature. Cet ensemble forme avec les sculptures, sans solution de continuité, ce qu'on pourrait appeler le « grand Art » de Cárdenas, celui d'une variété étincelante de formes et de couleurs qui se nourrissent et se répondent mutuellement.

*au sens où Yves Bonnefoy écrivait : « Notre modernité critique a désenclavé le dessin. Elle ne le réduit plus aux préliminaires d'une image chargée d'un sens. Elle l'aime pour ce qu'il est, tracé inabouti autant que pensée...» (La beauté dès le premier jour. Yves Bonnefoy. 2009, William Blake & Co. éditeur)

Vernissage de l'exposition "Cárdenas - Mon ombre après minuit" ?
Agustín Cárdenas, Sans titre, s. d., gouache et aquarelle sur papier, 65x50 cm
Location: Maison de l'Amérique Latine
217, boulevard Saint-Germain
75007 Paris
M° Rue du Bac, Solférino
France
Phone : +33 (0)1 49 54 75 00
Fax : +33 (0)1 45 49 06 33
Mail : culturel@mal217.org
Internet Site : www.mal217.org
Date: Wednesday, February 5, 2020
Time: 18:30-21:00 CET

id : 114343


Top