Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Finissage de l'exposition "Robert Filliou - The Gong Show"


Soirée "Lèche ta robe"

Pour le finissage de l'exposition hommage Robert Filliou : The Gong Show, Paris Art Lab accueille la quatrième soirée Lèche ta robe, ce samedi 22 février, avec : Cécile Bicler, Mathis Berchery, Elodie Petit et Clément Delhomme.

LÈCHE TA ROBE #4

20h00 - Mathis Berchery, Douche nuit, 12'
20h15 - Elodie Petit, SALE DES FÊTES, 10'
20h30 - Clément Delhomme, Tous les terrains devraient être vagues, 15'
20H45 - Cécile Bicler, avec Marie-Bénédicte Cazeneuve et Solène Arbel, merci pour tout, 15'

Entrée libre - Lien vers l'évènement Facebook

Lèche ta robe est un cycle d'évènements pensé par Aziyadé Baudouin-Talec, auteure et curatrice, fondatrice de la structure Les écritures bougées dédiée à la production et à la diffusion de la littérature sous toutes ses formes. Une première édition du cycle a eu lieu en novembre 2019 au Centre d'Art Contemporain La Traverse, suivie de deux invitations en décembre à la Radio *DUUU et en janvier au DOC. Chaque soirée, quatre artistes, auteurs, réalisateurs sont invités à s'emparer de la sensualité de l'écriture pour transmettre la vision d'un corps en mouvement.

"L'auteur ou l'artiste s'installe à sa table, croise les jambes, s'éclaircit la voix. Il.elle sort son texte d'un porte-documents et le pose délicatement sur la surface brillante de formica. La voix entame une première phrase, tremblante. La main caresse le papier, la jambe gauche glisse sur le tissu du pantalon de la jambe droite jusqu'au sol. On l'écoute parler mais à la commissure de nos lèvres un léger sourire se forme, les yeux se plissent. Elle.il se penche légèrement en avant, ses cheveux glissent sur son visage. Le regard se fixe sur ses lèvres qui bougent doucement. L'auteur évoque la pâleur d'une cheville, le frôlement d'un buste contre un bras dans une foule, une main qui empoigne délicatement une nuque, les cils vibrant d'un regard baissé, une bouche entrouverte.

Comment bougent mains, jambes, yeux, lèvres, chevilles, bustes, bras, cils, paupières, bouches au travers de l'écriture ? Que perçoit-on du mouvement d'un corps ou d'une chose en écoutant une voix égrener dans le silence chaque mot comme autant de gestes invisibles ? À l'inverse du cinéma où le corps peut être filmé en mouvement dans son ensemble, l'écriture fragmente le corps et chaque partie est minutieusement décrite. Des corps qui bougent ou des métaphores exprimant leurs relations, leurs mouvements, des objets qui les transposent, qui les reflètent : mille chemins s'offrent au poète, à l'écrivain, à l'artiste pour traduire ces mouvements." Aziyadé Baudouin-Talec.

Finissage de l'exposition "Robert Filliou - The Gong Show"

Maison du projet Morland | 17 Boulevard Morland | 75004 Paris
Angle Boulevard Morland & Rue Agrippa d'Aubigné

The Gong Show est une saison inédite proposée par le Paris Art Lab exprimant ainsi son attachement à un incontournable inventeur d'utopies réelles, souvent désigné "artiste de génie" et "animateur de pensée" : Robert Filliou. Jusqu'au 23 février 2020, le P.A.L. propose une lecture de l'oeuvre de "l'artiste des artistes" à travers l'application à son propre espace-temps des théories entrelacées de Filliou. Le P.A.L. devient à son tour relais des traits d'esprit du penseur qui s'instillent dans chaque interstice de l'espace de la Maison du projet Morland.

ROBERT FILLIOU : THE GONG SHOW

Une proposition de Francisca Würz, sur une invitation de Leslie Veisse

Vernissage le mercredi 20 novembre à partir de 18h
Suivi à 20h d'Emboîtez, une lecture-action de Aziyadé Baudouin-Talec

Mimer un tuyau d'arrosage automatique, faire danser ses pectoraux, jouer de la guitare la tête à l'envers... Dans l'émission The Gong Show diffusée à partir de 1976 sur la chaine américaine NBC, les participants dévoilent aux téléspectateurs quelques-uns de leurs talents cachés, jusqu'à ce que le jury sonne le gong et donne son verdict. L'année suivante, selon les mêmes règles absurdes, Robert Filliou nous livre avec Brian Dyson sa propre parodie du fameux talent show : des tentatives échouées à présenter ses oeuvres, irrémédiablement interrompues toutes les 40 secondes par un bruit sourd. Pied de nez à la primauté du jugement de valeur devenu omniscient dans la culture occidentalisée, l'esprit gai joueur de Filliou vient déjouer les codes d'une société où dominent hyper-consommation et accélération obsessionnelle. Dans un monde où il y a violences à chaque ébauche de différence, l'économie poétique de Filliou crée des dynamiques collectives harmonieuses, concrétise l'expression ludique d'une co-activité. The Gong Show s'appréhende comme un signal salvateur, une véritable piste de décollage pour la pensée. À l'image de l'expression « sauvé par le gong ! », que ce soit le son de la cloche de récréation, ou celui du gong de la fin d'un round dans un match de boxe, il nous délivre in extremis d'une situation de crise, nous permet de rebondir, ou plus encore, nous fait échapper aux bras de Morphée. Il nous garde en éveil pour inventer autant que dés-inventer. Au croisement de l'humour, de l'invitation à la confession et de l'ouverture d'un débat, The Gong Show nous rappelle le processus même de la création permanente basé sur la joie, l'humour, le dépaysement, la bonne volonté, et la participation. Un tel processus est rendu possible à l'intérieur d'un laboratoire en partant du principe que « la recherche est le privilège de ceux qui ne savent pas, et non pas le domaine de ceux qui savent » et où les frontières entre l'art et les autres activités de la vie sont abolies. Selon son acronyme anglais, Paris Art Lab est une communauté de "pals", des amis partageant les mêmes affinités pour ouvrir des dialogues avec les visiteurs devenus utilisateurs, et se détacher des idées préfabriquées selon l'intuition propédeutique du principe d'équivalence : mal fait = bien fait = pas fait. Ainsi élargi, le P.A.L. crée des soupapes d'optimisme dans un paradigme où art et praxis sociale se confondent, il se fait vecteur d'un autre lieu de la Fête Permanente.
Lieu-laboratoire pluriel, le Paris Art Lab est à la fois espace de vie, plateforme de test, lieu de parole et d'hypothèses, boîte à outils pour la création d'actions et d'échanges transversaux non hiérarchiques. Avec The Gong Show, le P.A.L. développe sa propension à devenir un espace vital de réflexion, de mise en commun de savoirs et de disciplines, de méditation, de résistance, de création permanente.

Leslie Veisse

Avec le soutien de Emerige

Remerciements tout particuliers à : galerie Peter Freeman Inc., Nicolas Hoffmann, Anne-Laure Riboulet, Barbara Soyer, Marianne Staffeldt Filliou, Marc-Olivier Wahler
Location: Paris Art Lab
Maison du projet Morland
17, boulevard Morland
Angle Boulevard Morland & Rue Agrippa d'Aubigné
75004 Paris
M° Sully - Morland, Quai de la Rapée
France
Mobile : +33 (0)6 30 24 36 16
Mail : info@parisartlab.org
Internet Site : www.parisartlab.org
Date: Saturday, February 22, 2020
Time: 20:00-22:00 CET

id : 114999


Top