Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Vernissage de l'exposition "Envole-moi"


Du 11 mars au 11 mai 2020

Tous les oiseaux de l'exposition sont destinés à vous « envoler » d'un même élan symbolisant ici une soif de Liberté et de Rêve, en cette période si difficile pour le Monde. C'est aussi le mythe d'Icare qui se réalise intérieurement par la contemplation de ces oiseaux qui vous prêtent un temps leurs ailes pour dépasser votre horizon quotidien, en toute Universalité.

Jacques LEONARD nous présente "un bruissement d'ailes" celui d'une colombe qui s'échappe de sa cage au petit matin et s'envole à tire-d'ailes vers un monde de liberté baroque, celui de la "chouette à la toge" pour aboutir au stade de la maturité avec "l'Eveil de la dame blanche" dans un univers balayé par la tourmente, mais où enfin l'on peut trouver la paix et déployer ses ailes en toute tranquillité.

Jean PREVOST reste fidèle à son style fauve-expressionniste. Il s'inspire du mythe de Léda et le Cygne, ces 2 gouaches nous enchantent tour à tour avec un cygne noir et un cygne blanc. Tout un symbole, celui de l'universalité de l'Amour!

Corinne Le PONNER, fidèle artiste animalière, nous réjouit par la fraîcheur, l'humour et la jeunesse de ses aquarelles. Du haut d'une montagne, comme du haut de son nid ou d'un pot de fleurs, l'oiseau s'envolera ......

Pour Mylène HOSPITAL, créative, spécialiste de la restauration des bois dorés, le cadre fait partie intégrante de l'oeuvre. "Envole-moi" induit une notion de légèreté à travers les plumes blanches pailletées d'or comme une richesse, celle du vol dans l'espace.

La sculpture, années 70, de Juliette CHOUKROUN "confidences", laisse deviner une relation fusionnelle entre la jeune-fille et l'oiseau sur son épaule. Une leçon de communication hors pair!

Les oeuvres de BABSCHI, artiste peintre traditionnelle à l'huile sur toile, sont d'une poésie rare. Un oiseau vert regarde une lune jaune comme un soleil et nous arrivons à l'aube d'un jour nouveau avec des corps d'oiseaux découpés dans les montagnes suisses où les souvenirs pointent le bout de leur nez dans une ambiance imaginaire incandescente.

C'est à partir d'un travail photographique personnel que Donna FLANDRIN réalise son œuvre « On s'envole ». La mousseline vaporeuse et chromatique de la danseuse américaine, Loïe FULLER, représente l'impulsion du mouvement suggéré par ce vol d'oiseaux que la danseuse souhaitait donner à sa danse « transfigurée ».
L'artiste également inspirée par l'aigle et la colombe, nous donne ainsi à apprécier son œuvre et son exécution dans 3 techniques différentes : monotype, encres et acrylique sur toile. Un monde de contrastes, d'élan et de couleurs !

La nature optimiste et généreuse de Lydia SAMMARTIN nous entraîne vers Léda et le Cygne, dans un style vitrail aux tons pastels et doux, empreint d'une douce féminité. "L'oiseau de Paradis" est impérial, exécuté par une technique en relief. Une
technique mixte tout en éclatements !

Marceline ROBERT vous invite à suivre le vol du phénix, cet « oiseau de feu » mythique, symbole de longévité et de résurrection qui vous emporte dans les traits tourbillonnants et sûrs, noir et or, de cette artiste philosophe.

GYLA quant à elle, taille directement dans la pierre (stéatite) sa sculpture, mi humaine, mi animale, dans un style suggestif qui lui est propre. Son ensemble de monotypes d'une progression colorée symbolise l'élan dominateur pris par le vautour en constante altitude prêt « au détour » pour foncer sur sa proie.

L'ambivalence de l'Humain-Animal se retrouve également chez Pierre-Yves Trémois un peu comme une étude morphologique, en écho à la physiognomonie zoomorphique de Charles LE BRUN (1619 - 1690) en son temps.

Jean GUITTON (1901 - 1999), fidèle à sa foi religieuse, évoque dans son pastel, le vol ascendant la colombe du Saint Esprit, partie intégrante du mystère de la Trinité, rejoignant par là même une pensée philosophique indicible et impossible à écrire.

André MARGAT (1903 - 1997) introduit quelques variantes dans l'exposition : guêpes et moustiques entrent en scène aux côtés de Léda et le Cygne traité en monotype. Plusieurs études de chouettes au crayon gras ainsi qu'une encre originale, viennent compléter avec sagesse le panel si vivant de cet artiste animalier hors pair. Jean GRAVES inspiré également par la chouette en aquarelle.
Une déesse antique s'efforce de provoquer à l'aide de ses charmes l'envol d'une colombe dans la gravure sur cuivre d'Amandine DORE (1912-2011) qui fût récompensée par une médaille d'or section gravure en 1978, par la Société des Artistes Français.

Les corbeaux correspondent à la nature tourmentée et surréaliste d'Henri ESPINOUZE (1915-1982) tandis que Raymond BIGOT (1872 - 1953) avec une sobriété et élégance sculpturale nous offre un oiseau de proie à l'encre sur papier.

Le GUENNEC nous envole avec les mouettes du rivage normand et Claude BLEYNIE (1923-2016) nous ramène à la tapisserie d'Aubusson avec les projets à la gouache sur papier de ses débuts, prêts à être tissés, notamment « un régal des oiseaux » signé REY.

Bon vol
Béatrice BELLAT, galeriste
Location: Galerie Béatrice Bellat
103, rue Lamarck
75018 Paris
M° Lamarck - Caulaincourt, Guy Môquet
France
Phone : +33 (0)1 42 58 37 34
Mail : contact@galeriegbb.com
Internet Site : www.galeriegbb.com
Date: Wednesday, March 11, 2020
Time: 18:00-21:00 CET

id : 115582


Top