Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Vernissage de l'exposition "Le Garage des Canotiers"


Pour le 13ème cycle déconfiné du festival pluriculturel des Canotiers à Ménilmontant nous vous accueillons dans le légendaire Garage pour partir à la recherche de ses trésors enfouis. Avec en autre de la musique, de la bière, beaucoup d'amour sous fond politique et de carrosserie.

Exposants :

Eloi Derôme - Peinture/Sculpture
« Je fais, je défais, puis c'est fait », et on ne voit pas comment résumer son geste mieux que ne le fait l'artiste lui-même.
Car comment procède-t-il ? Il recouvre des aplats de couleurs les uns par les autres, puis il « coupe » dans la matière obtenue. Il creuse à même l'amas des teintes. Il redescend dans sa propre substance ensevelie. Il redonne éclat, ici ou là, aux marches d'un escalier de couleurs en retraversant leur chevauchement endormi. Sa matière picturale est donc inédite comme une pâte à démodeler !
Marc Wetzel

Lilas Low - Collage/Graphisme
« Je m'intéresse aussi aux icônes et aux dogmes, à la façon dont leur image est construite et au besoin tenace pour la société de les détourner, indique-t-elle. On a à la fois envie que le roi soit nu, mais aussi de le mettre sur un piédestal alors même qu'il est comme tout le monde.» Pas étonnant alors qu'elle s'empare du cas de Marilyn Monroe, parangon de l'image construite, et plus souvent qu'à son tour à son corps défendant. "C'est quelqu'un qui souffrait du syndrome de l'imposteur, décrit-elle avec une certaine tendresse. On parlait pour elle. Elle avait peur qu'on découvre qu'elle était stupide. Il y avait une dissonance criante entre ce qu'elle représentait et ce qu'elle était." On retrouve ainsi la star ultime, le sourire figé, dans un décor mêlant abstraction et kitsch, le corps et le visage criblé par des photos de pneus, autres produits de consommation courante. Mais jamais rien n'est asséné chez elle. "Je laisse au regardeur la possibilité d'interpréter", coupe-t-elle. On songe un peu trop vite en regardant ses œuvres aux cut-ups de Burroughs, à l'esthétique punk millésimée 1977 ou aux affiches déchirées de Rauschenberg. Pas étonnant dès lors, qu'en toute conscience, elle ait aussi emprunté le titre de son exposition, Patchanka, au premier album de la Mano Negra, dont la pochette est elle-même composée de collages.
Thomas Portier

Amina Hammadi - Peinture

and more...

Vernissage de l'exposition "Le Garage des Canotiers"
Location: Le Monte-en-l'air
71, rue de Ménilmontant
2, rue de la Mare
75020 Paris
M° Ménilmontant, Gambetta
France
Phone : +33 (0)1 40 33 04 54
Mail : lemontenlair@free.fr
Internet Site : montenlair.wordpress.com
Date: Sunday, July 12, 2020
Time: 16:00-19:00 CEST

id : 116066


Top