Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Vernissage de l'exposition des lauréats du Prix HSBC pour la photographie 2020


Du 3 septembre au 10 octobre 2020

Les lauréates du Prix HSBC 2020 exposées à la Galerie Esther Woerdehoff

Vernissage de l'exposition des lauréats du Prix HSBC pour la photographie 2020
© Charlotte Mano | © Louise Honée, lauréates Prix HSBC pour la Photographie 2020

La première exposition présentant les œuvres des deux lauréates 2020 du Prix HSBC pour la photographie se déroulera à la Galerie Esther Woerdehoff à la rentrée prochaine. Louise Honée et Charlotte Mano avaient été choisies parmi les 12 photographes finalistes de cette 25ème édition dirigée par Fannie Escoulen, conseillère artistique.

La crise sanitaire du covid-19 est venue perturber le calendrier initial de l'exposition itinérante des lauréats du Prix HSBC pour la Photographie. Cette année, les travaux des deux lauréates Louise Honée et Charlotte Mano vont être exposés à Paris, à la Galerie Esther Woerdehoff, avant d'être présentés à l'Arsenal de Metz en novembre prochain. Les deux monographies publiées aux éditions Xavier Barral sont disponibles dès à présent en librairie.


Sélection 2020

Le Prix HSBC pour la Photographie fête ses 25 ans en 2020. 25 ans d'une histoire qui a vu naître nombre de talents, devenus pour certains reconnus sur la scène artistique internationale : Valérie Belin, Noémie Goudal, Eric Baudelaire, Rip Hopkins, Marina Gadonneix, et tant d'autres.

La nomination à un tel Prix est une étape majeure dans la carrière d'un ou d'une photographe. C'est un révélateur, une mise en lumière dans un parcours pour signifier qu'un travail éclot, et qu'il est important de s'y arrêter. Le rôle du conseiller artistique à qui incombe le choix des douze photographes est d'autant plus crucial que la trajectoire des photographes nominés s'en trouve infléchie. Et bien que le nombre de dossiers soit chaque année conséquent, le conseiller doit savoir évaluer, non seulement la qualité des séries qui lui sont proposées, mais aussi les parcours des photographes et leurs cheminements.

Certain(e)s d'entre eux valident des étapes de formation classique en art ou en photographie, et seront sans doute plus armés pour présenter leur travail, et tenter des concours. D'autres, plus autodidactes, et souvent moins sûrs d'eux, se lanceront malgré tout car ils ont l'intime conviction que leur travail est mûr pour être regardé. Il en va alors de notre responsabilité, nous spécialistes de l'image, de savoir être attentifs à cette génération montante et si prometteuse, d'où qu'elle vienne.

Les douze finalistes de cette édition 2020 ont l'ambition de s'être attelés à de grands projets, qu'ils soient intimes et personnels, politiques, écologiques ou historiques. Tous sont traversés par des prises de conscience, habités par des grands sujets de société, concernés par des événements de leur quotidien. C'est dans cet engagement que les dossiers se révèlent, et que les écritures photographiques, aussi diverses soient-elles, s'affirment. Douze talents donc, portant un regard sur le monde (leur propre monde aussi), tel qu'il est, tel qu'il va - ou ne va pas. Et l'espoir au fond d'eux de voir leur travail sortir de l'ombre.

Qu'ils soient femmes ou hommes, français ou étrangers, photographes de l'intime ou documentaires, le jury aura la charge d'étudier les travaux présentés, dans toutes leurs diversités et leurs qualités. Ne nous attardons pas seulement sur la technique photographique employée, ne regardons pas la seule qualité plastique d'un projet. Au-delà de ça, chacun d'entre eux est habité par le désir de faire advenir un travail du mieux qu'il peut, en résonance avec ses préoccupations, ses obsessions. Lui donner du sens, dans sa forme et dans son fond.

Ces douze projets tentent donc en toute sincérité de s'ancrer dans nos réalités, nos paysages contemporains, nos familles, notre société, affirmant par les images et les sujets qu'il est fondamental d'être engagé dans une proposition de fond, un travail au long cours. Ce sont souvent des prises de risque, des premiers essais aussi, mais ils valent le coup d'être observés avec attention, car c'est à cet endroit-là que les talents se découvrent.

Je souhaite une longue vie au Prix HSBC qui, parmi tous les prix récompensant aujourd'hui la photographie émergente, nous permet toujours de découvrir avec passion des photographes en devenir. J'ai pour ma part toujours salué le travail de fond effectué par la Fondation, et je suis heureuse d'y prendre part aujourd'hui à travers cette sélection.

Fannie Escoulen
Conseiller Artistique


WE LOVE WHERE WE LIVE, LOUISE HONÉE

« Au fin fond du comté de McDowell dans l'État de Virginie-Occidentale, l'un des plus pauvres de tout le pays, Louise Honée s'en est allée observer durant près de deux années, au fil de voyages réguliers, cette Amérique des oubliés, décimée par la ruine de l'industrie minière. Les habitants ont fui la région, autrefois l'une des plus prospères des États-Unis. Des dizaines d'enfants, restés là, sont élevés par leurs grands-parents ou des membres de leur famille, et laissés à leur propre sort. Leurs parents sont partis, accablés par le chômage et la misère, abandonnant derrière eux toute une vie. Les maisons sont vides, les caravanes et les roulottes servent d'abris de fortune et seuls survivent dans ce paysage fantomatique quelques magasins d'alimentation et autres fast food, rares endroits où trouver un semblant de vie. La nature a repris ses droits. Rien n'existe plus désormais dans ce petit bout du monde protégé par les montagnes des Appalaches qu'un temps infini à espérer qu'adviennent de meilleurs lendemains.

Dans ces images en noir et blanc, d'une grande pureté formelle, Louise Honée a su saisir la solidarité, la bienveillance naturelle de la petite communauté, leur tendresse aussi. Elle veut comprendre ce qui les retient, ce qui les construit. »

Vernissage de l'exposition des lauréats du Prix HSBC pour la photographie 2020
© Louise Honée, lauréate Prix HSBC pour la Photographie 2020

Vernissage de l'exposition des lauréats du Prix HSBC pour la photographie 2020
© Louise Honée, lauréate Prix HSBC pour la Photographie 2020

Vernissage de l'exposition des lauréats du Prix HSBC pour la photographie 2020
© Louise Honée, lauréate Prix HSBC pour la Photographie 2020


THANK YOU MUM, CHARLOTTE MANO

« Ébranlée par la maladie de sa mère, dont l'échappée semble peu probable, Charlotte Mano n'envisage qu'une seule issue : « Maman, on va faire des images de tout ça. »

Comme une échappatoire, et devant le combat qui s'annonce, elle tente par la création d'images d'un tout nouvel ordre, d'affronter la cruelle échéance, et emmène progressivement sa mère dans un jeu de rôles au sein duquel chacune trouvera peu à peu sa place. Dans un face à face des plus troublants, les petits rituels, les mises en scène du quotidien feront partie du chemin à parcourir pour exorciser la douleur. Tel un marabout, Charlotte Mano construit des petits théâtres avec des bouts de ficelle, et concocte un univers fantasmagorique, tout droit sorti du jardin de l'enfance. Elle imagine alors, dans une ode à la nature qui la protège, et dans laquelle elle se construit chaque jour, des tableaux symboliques, à la vertu réparatrice.

Les lignes se déplacent doucement, et glissent dans les enchevêtrements d'une vie maintenant dévolue à retenir le temps. Un temps qui se rétrécit, dont Charlotte Mano veut garder les petits riens, les grands tout. Elle élabore les scénarios les plus loufoques et tourne en dérision ce que la vie lui ordonne de supporter. Chaque moment passé ensemble est une liberté. »

Vernissage de l'exposition des lauréats du Prix HSBC pour la photographie 2020
© Charlotte Mano, lauréate Prix HSBC pour la Photographie 2020

Vernissage de l'exposition des lauréats du Prix HSBC pour la photographie 2020
© Charlotte Mano, lauréate Prix HSBC pour la Photographie 2020

Vernissage de l'exposition des lauréats du Prix HSBC pour la photographie 2020
© Charlotte Mano, lauréate Prix HSBC pour la Photographie 2020

Vernissage de l'exposition des lauréats du Prix HSBC pour la photographie 2020
© Charlotte Mano, lauréate Prix HSBC pour la Photographie 2020
Location: Galerie Esther Woerdehoff
36, rue Falguière
75015 Paris
M° Pasteur, Falguière, Montparnasse - Bienvenüe
France
Phone : +33 (0)1 43 21 44 83
Fax : +33 (0)1 43 21 45 03
Mail : contact@ewgalerie.com
Internet Site : www.ewgalerie.com
Date: Wednesday, September 2, 2020
Time: 18:00-21:00 CEST

id : 116332


Top