Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Vernissage de Julio Rondo "The Brake"


23 janvier > 20 mars 2021
Vernissage le samedi 23 janvier 2021

Bendana | Pinel Art Contemporain a le plaisir de présenter la troisième exposition individuelle de Julio Rondo, « The Brake » à la galerie.

Les dernières œuvres de Julio Rondo, toujours fidèle à sa technique propre et unique de peinture acrylique sous verre, se situent entre peinture abstraite et matérialité.

La mission du peintre est ici le résultat d'une planification minutieuse de la technique utilisée, des moyens et de la composition précédant le processus de création qui ne correspond pas à un acte de peinture expressif et spontané. En utilisant ses archives visuelles personnelles Rondo crée, sans représenter de façon mimétique son environnement, les documents d'une vie capables d'activer des sentiments, des pensées et des perceptions.
Les traînées de l'aérographe des œuvres antérieures disparaissent et font désormais place à des champs de couleurs douces, vibrantes et géométriques qui sont libérées de la rigidité de leur forme par le médium de l'ordre. Ces champs de couleur créent la vivacité tridimensionnelle de l'œuvre.
Les nouvelles œuvres de Rondo ne sont pas seulement le résultat d'une intensification ou d'un développement artistique naturel, mais plutôt d'une énergie qui existe dans l'espace pictural.
Le choix des couleurs transporte dans le présent les souvenirs de décennies passées qui ont été marquées par la flamboyante culture pop.

Les références significatives aux expériences personnelles et aux humeurs collectives de base qui n'émergent qu'à travers le processus d'abstraction artistique et par lesquelles la fonction de filtre de la mémoire se retire à l'arrière-plan, permettent aux peintures de Rondo d'être vécues comme un espace qui - comme un miroir du présent - pourrait devenir un écran de projection pour les associations subjectives du spectateur.

L'abstraction ne sert ni à exprimer la perte de contexte de l'individu postmoderne ni à élever les œuvres dans une sphère d'autonomie. En fait, on pourrait plutôt parler d'une sorte d'« Abstraction romantique » qui - entre l'intellect et l'émotion - permet une forme supplémentaire de perception, révélant le passé et le futur au profit d'une expérience du présent en tant que construction spirituelle.

Malgré la dénomination délibérément aléatoire des œuvres, l'absence de référence n'est pas si absolue pour que l'accès n'en soit possible que de manière discursive et non artificielle. Au contraire, Rondo place son art dans un contexte de vie quotidienne en transformant l'expérience personnelle en objets picturaux qui dépeignent des états d'âme du présent logiquement méconnaissables. Libéré de tout attachement narratif, ce qui se passe entre le passé et le futur devient ainsi visible et esthétiquement expérimentable dans l'espace pictural contrôlé et dormant.

Sans prétendre à la vérité, Rondo rend ainsi le présent essentiellement vivable. Malgré et précisément à cause de la coloration autobiographique de ses œuvres, il devient clair dans celles-ci et à travers elles que chaque expérience et chaque œuvre d'art est individuelle et spécifique, et que la vie et l'art ne doivent pas être façonnés par les discours collectifs et les sentiments subjectifs du passé, mais par chaque moment.

Leni Senger (2019)

Vernissage de Julio Rondo "The Brake"
Julio Rondo, Kind Of, 2020, Acrylique derrière le verre, acrylique et vernis sur le bois, 100 x 80 cm, oeuvre unique

Né en 1952 à Sontrondio en Espagne, Julio Rondo a étudié la peinture en Allemagne dans les années 70, où il vit et enseigne toujours. De janvier à mars 2021, il expose pour la troisième fois à la galerie Bendana-Pinel à Paris. Sa technique de peinture acrylique sous verre fige les couleurs en champs mêlés, entre références à la pop culture et vibration autobiographique.

De larges champs de couleurs vives, superposés, qui quelquefois se mêlent et d'autres fois se juxtaposent : les œuvres de la série « The Brake » (Le frein), malgré leur simplicité visuelle, sont le fruit d'une minutieuse préparation. Les couches de peinture, peintes d'un geste, invitent à les suivre, comme des tronçons de routes inachevées.

La géologie du temps
On retrouve dans cette technique la cinétique de l'aérographe, qu'affectionnait Julio Rondo dans ses œuvres précédentes, doublée d'une anticipation qui assure le geste sans le figer, et donnent légèreté et mouvement aux aplats de couleurs. On pourrait y lire une sédimentation du temps, arrêté en apesanteur entre les évocations de la culture pop, colorée et vibrante des années 70, et un présent plus autobiographique, frémissant, prêt à repartir.

Un espace pour le spectateur
Le curateur Leni Senger qualifie l'œuvre de Julio Rondo d'«abstraction romantique» : ses plages de couleurs offrent au spectateur un espace matériel pour laisser libre cours à ses associations, un filtre qui s'abstrait du temps, pour mêler intellect et émotion, un instant suspendu dans le cours d'un avenir en préparation.

Comme l'indique son titre, c'est un frein, une pause dans un monde en perpétuel mouvement, qui le suspend sans le figer, et où se côtoient le passé collectif et le présent individuel.

La narration disparaît : Julio Rondo peint des états d'âme, des virgules dans l'histoire.
Location: Bendana-Pinel Art Contemporain
4, rue du Perche
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Rambuteau, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 74 22 97
Fax : +33 (0)1 42 74 25 29
Mail : galerie@bendana-pinel.com
Internet Site : www.bendana-pinel.com
Date: Saturday, January 23, 2021
Time: 14:00-17:30 CET

id : 117889


Top