Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Vernissage d'Andy Julia "Symboles"


du 2 octobre au 15 novembre

Les modèles d'Andy Julia, femmes-fleurs evanescentes, livrent leur beauté en gardant une distance aristocratique et narcissique. Elles évoluent dans un univers impénétrable teinté d'étrangeté et mystère, dont beauté et luxure sont l'obsession.
Elles opposent ainsi au Temps, une vision emplie de symboles, qui sont autant d'interrogations sur la fragilité de l'existence.
Ces symboles transfigurés, entourés d'objets chargés de sens et de vie, prendront naturellement place entre les murs du cabinet des curieux.

Signes particuliers : jamais satisfait
«Dans la photographie je cherche une esthétique à travers la sincérité des images. On peut parler d'émotion, c'est une chose qui revient sans cesse et qui me pousse a continuer.
Je suis attaché à cette recherche d'intériorité et suis souvent inspiré et fasciné par ce que mes modèles, ne me disent qu'en image»
«Je suis arrivé à la photographie car elle s'est présentée à moi comme une passerelle vers mes sentiments les plus chers»

Les modèles
«C'est une personne avant tout, qui accepte à un moment donné de livrer un morceaux d'elle, qu'elle ne pourra pas reprendre... quelqu'un qui n'attend rien en retour et qui murmure ses secrets aux oreilles attentives»

Si tu devais choisir trois mots qui résument, selon toi, ton univers artistique, quels seraient-ils ?
«Imprévu, secret, contemplatif»
«Peut être suis-je pris de cette maladie destructrice et noble qu'est la mélancolie. Qui est aussi une maladie mentale. Le seul remède en est la contemplation, l'extase du beau et la recherche effrénée d'un idéal»

Dans tes images, il y a très peu d'hommes... Pourquoi ?
«il y a peu d'homme car mon intérêt se pose le plus souvent sur l'autre moitié de l'humanité qui me fait la trouver belle»
«mes images évanescentes, traduisent une certaine idée du fantasme et du rêve.. Les libertines sont les gardiennes des songes, elles détiennent les clefs de la langueur»
«Mon intérêt principal se porte sur la photographie ancienne, j'y retrouve un souffle de vie, une émotion particulière et une incroyable terre fertile à ma propre inspiration»
«Peau, cheveux, poudre des visages, soie, Oxygène, sueur»

>> communiqué






Location: Le Cabinet des Curieux
12, passage Verdeau
75009 Paris
M° Richelieu - Drouot, Grands Boulevards, Le Peletier, Cadet
France
Phone : +33 (0)1 44 83 09 57
Mobile : +33 (0)6 13 74 78 92
Mail : cabinetdescurieux@gmail.com
Internet Site : www.cabinetcurieux.com
Date: Thursday, October 2, 2008
Time: 19:00-21:00 CEST

id : 18328


Top