Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Vernissages de Christian Boltanski et Marie Cool / Fabio Balducci


Vernissages le samedi 13 septembre (sur invitation uniquement)
du 13 septembre au 5 octobre 2008

Christian Boltanski, "Les archives du cœur"
En septembre 2008, la maison rouge invite l'artiste Christian Boltanski à réaliser une exposition autour du Cœur, installation créée en 2005.
Interpellé à l'entrée par une question qui semble s'échapper du mur : Qui êtes-vous ? (2008), le visiteur découvre ensuite Le cœur dans la pénombre d'une vaste salle. Une lampe s'allume et s'éteint au son du battement du coeur de l'artiste, qui se diffuse dans l'espace d'exposition en un perpétuel mouvement entre vie et mort.
Au fond de cette salle obscure, on découvre une vidéo Entre-temps (2003), où les traits du visage de l'artiste passent en fondu enchaîné, de sa petite enfance à ses 60 ans.

Pour cette exposition, Christian Boltanski a souhaité donner un prolongement à son installation, Le cœur, en proposant de constituer ce qu'il a appelé « les archives du cœur ».


Marie Cool / Fabio Balducci, "sans titre (2004-2008)"
Pendant trois semaines, aux horaires d'ouverture habituels de la fondation, durant 9 ou 11 heures d'affilée, les deux artistes franco-italiens, Marie Cool et Fabio Balducci investissent une partie des salles d'exposition de la maison rouge et y déploient leur travail, sous forme de gestes et d'exercices maintes fois répétés par Marie Cool ou, des vidéos présentant d'autres actions qui ne sont pas exécutées in vivo.
Loin de toute performance physique, les « exercices » de Marie Cool expérimentent la simplicité extrême, la durée, l'étirement du temps.

« Le travail de Marie Cool et Fabio Balducci ne participe pas de l'univers des signes, des codes ou du concept, mais de l'impressionnante élémentarité de la matière. Par conséquent, leurs actions ne s'énoncent pas dans le registre de l'image ou de la représentation, mais sur le mode de l'expression (...). Leurs gestes se faufilent à dessein dans les interstices engendrés par la séparation historique entre cognition intellectuelle et affective. Ils ne sont ni descriptifs, ni démonstratifs : ils ont partie liée, tout bonnement, (...) avec le « rien qui est » (Colli).
La dynamique temporelle des œuvres de Cool et Balducci s'apparente à la « durée » selon Henri Bergson, pour qui le temps chronologique (en l'occurrence, le temps chronologique de la performance) est supplanté, ou dévoilé, par le temps du changement dans toute son épaisseur et par la transformation de la matière. »

en partenariat avec le Festival d'Automne à Paris
Location: Maison Rouge
Fondation Antoine de Galbert
10, boulevard de la Bastille
75012 Paris
M° Quai de la Rapée, Bastille
France
Phone : +33 (0)1 40 01 08 81
Fax : +33 (0)1 40 01 08 83
Mail : info@lamaisonrouge.org
Internet Site : www.lamaisonrouge.org
Date: Saturday, September 13, 2008
Time: 16:00-21:00 CEST

id : 18485


Top