Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Vernissage de l'exposition "vente flash !"


du vendredi 23 janvier au dimanche 15 février
Tous les jours de 14h à 19h. Entrée libre
vernissage vendredi 30 janvier à partir de 19h

avec :
Benoît Bonnemaison-Fitte, Michel Galvin, Gaëlle Hippolyte & Lina Hentgen, Martin Lord et Muzo

Après le réveillon anti-crise, la Vente flash !
Point Éphémère propose en 2009 des "intermèdes accrochés" de dessins issus de l'illustration ou du champ de l'art contemporain. Résolu à soutenir absolument la jeune création, Point Éphémère, à travers la vente flash, devient un lieu de rendez-vous et de rencontre entre une expression et un public content d'acheter des œuvres originales ou en tirage limité à des prix raisonnables et modestes.
La vente flash profite du concours précieux de l'association Un sourire de toi et j'quitte ma mère.
Irrégulière dans le temps, la vente flash suivra un protocole rigoureusement identique, Apéricube généralisé et Dj dessinateur aux platines lors du vernissage.

Bonnefrite est né en 1974 à Toulouse, il vit et travaille à Aurignac. Il est diplômé des "Ateliers" (Ecole Nationale Supérieure de Création Industrielle). Il se dit "dessinateur fabricant artisanal d'images fixes et animées, projeteur projectionniste ainsi que glaneur d'images". Homme-orchestre, Bonnefrite joue des pratiques pour s'inventer un univers fait de sons et d'images en tous genres.

Né en 1959, Michel Galvin vit à Paris, travaille à Paris. Après des études aux Beaux-Arts de Paris, il s'exerce dans la bande dessinée et la scénographie. Puis il se lance dans l'illustration de livres pour enfants où il se fera connaître par son dessin en noir et blanc. Il illustre régulièrement les pages du quotidien Libération ainsi que celles du Monde, de L'Equipe Magazine, Elle, Phosphore, Enjeux les Echos, Télérama... Michel Galvin réalise également des livres pour la jeunesse, des bandes dessinées pour différentes maisons d'édition, tout en développant un travail personnel.

Se rejoignant dans leur appréhension à la fois exubérante et grave du dessin, dont elles ont par ailleurs toutes les deux une pratique quotidienne, Gaëlle Hippolyte et Lina Hentgen se sont très récemment lancées dans l'aventure d'une création à quatre mains. Puisant leur inspiration à des univers variés (emprunts revendiqués au dessin animé ou à la bande dessinée des années 30, références à l'univers de la culture alternative américaine et à ses arts graphiques, etc.), les figures simplifiées ou burlesques développées par Gaëlle Hippolyte et Lina Hentgen occupent l'espace de manière sensible et poétique. Déclinées en un dessin rapide et spontané, les oeuvres confrontent une multitude d'objets et de personnages. Le quotidien est sans cesse réinventé au travers de situations truculentes, qui mettent en scène des personnages loufoques, êtres hybrides, à la fois humains, végétaux, animaux et/ou objets.

Le travail de Martin Lord se forme épisodiquement autour de l'image du corps, de l'idée de l'individu. Les représentations qui meublent ses dessins sont celles de scènes où une ou des actions se déroulent vaguement, laissant des vides d'interprétation. Par la figuration, il établit un lien basique avec la réalité qui nous entoure, le presque rien, un geste, un évènement, une situation ou encore le spectacle de la vie quotidienne. Né à Montréal en 1974, Martin Lord vit et travaille à Paris.

Pour Muzo, l'aventure commence en 1980, avec le fameux « Journal de Placid et Muzo ». A la même époque, il commence à publier dans la presse (Hara-Kiri, Libération...), et se met à la peinture. Dans les années qui suivent, il expose régulièrement, en France et à l'étranger, et collabore à un grand nombre de magazines. Auteur et illustrateur, il a publié une trentaine de livres. En 2005, une exposition importante a été organisée par Art Factory, à l'occasion des 25 ans de Placid et Muzo. Ces dernières années, Muzo a continué de travailler dans tous ces domaines (édition, peinture, gravure...) au gré des envies et des sollicitations. Il a notamment publié un livre rassemblant un grand nombre de dessins inédits : « Les hommes et les femmes » aux éditions Buchet-Chastel. Il collabore régulièrement au « Magazine Littéraire », au journal « Le Monde », et prépare actuellement pour « L' Association » un monumental livre rétrospective.
Location: Point Ephémère
centre de dynamiques artistiques
200, quai de Valmy
75010 Paris
M° Jaurès, Louis Blanc
France
Phone : +33 (0)1 40 34 02 48
Fax : +33 (0)1 40 34 02 58
Mail : info@pointephemere.org
Internet Site : www.pointephemere.org
Date: Friday, January 30, 2009
Time: 19:00-21:00 CET

id : 21527


Top