Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Vernissage de Delphine Rigaud "Vous êtes maintenant"


dans l'espace Neuf Cube de la mairie du 9e

Du 5 octobre 2009 au 29 janvier 2010
Vernissage le vendredi 16 octobre à partir de 19h30


L'INSTALLATION

Pour l'exposition « Vous êtes maintenant » présentée au Cube, la pièce UTC+1 connaîtra deux phases de présentation, obéissant au changement d'heure été/hiver, le 24 octobre.
UTC+1 consiste en un redécoupage par minutes du fuseau horaire qui nous concerne. La pièce se matérialise par une série d'horloges synchronisées au nombre variable (selon la saison), et de deux cartes correspondant aux territoires concernés par l'heure d'hiver et/ou l'heure d'été.
Dans le contexte de l'espace du Cube, cette pièce intervient comme élément perturbateur de la notion de temps à laquelle nous sommes attachés, et particulièrement sur un lieu de travail.
La série d'horloges indiquera selon la saison soit 18 horaires (été) soit 22 horaires (hiver) différents pour la France métropolitaine, plus les deux points extrêmes Est et Ouest du fuseau horaire complet.
Chaque horloge renvoie à un point sur la carte correspondant à la saison.
Les horloges sont synchronisées à une minute d'écart les unes des autres, en un concert ténu de tic-tac marquant un temps réajusté.


LE PROPOS
Le monde est découpé en fuseaux horaires, suivant les frontières, modifiés selon les saisons, selon les pays. Heures/Frontières/Saisons: autant de notions, conventions humaines (trop humaines), et arbitraires, auxquelles nous nous sommes soumis en oubliant la juste mesure à donner à l'espace et au temps dans ce qu'ils ont de plus originel. Poussons donc la logique jusqu'à l'absurde et reprécisons les minutes à l'intérieur d'un fuseau horaire.

La largeur d'une bande de territoire soumise à un fuseau horaire est divisée en 60 bandes de largeur égale, soit 60 minutes. Un pays donné se trouve donc divisé en plusieurs fuseaux minutes, leur nombre étant variable selon la saison, les pays concernés par le fuseau hiver n'étant pas les mêmes en été.

Imaginons maintenant que vous preniez le train de Strasbourg à destination de Paris. Arrivée en gare de Paris. Annonce: « Mesdames, Messieurs, vous êtes arrivés à Paris gare de l'est, l'heure locale est ..H.., veuillez retarder vos montres de 9 minutes. Nous espérons que ...... »
Absurde? Probablement.
De l'absurdité des frontières. De l'absurdité du temps humain.

Le dé du système, par Philippe Eydieu
"En mécanique, le "traçage" consiste à inscrire sur une pièce brute, les axes et les contours permettant par la suite de l'usiner. Chez Delphine Rigaud, il y a un peu cette même volonté, elle pénètre l'engrenage d'un système donné puis l'extirpe pour lui conférer, en quelque sorte un usinage autonome. C'est pourquoi la plupart de ses œuvres sont le plus souvent impliquées dans une forme tautologique, envisagées par elles-mêmes et pour elles-mêmes. Exemple : Delphine reprend l'histoire du premier ready made - le porte bouteille de Marcel Duchamp - là ou elle avait commencé, avec une démarche généalogique et topographique elle en trace tous les itinéraires empruntés sur un planisphère qu'elle développe ensuite sur un site Internet. Autre exemple, pour parler de télévision, elle se filme en train de démanteler patiemment et scrupuleusement un téléviseur jusqu'au dernier composant. Elle organise ensuite chaque élément sur un étal où tout est méticuleusement archivé. Dans les sujets qu'elle aborde, elle n'hésite pas à remettre en question certains fondements acquis scientifiquement ou passés au crible d'une justification dans l'usage courant. Elle installe une zone franche où il est permis de douter des faits les plus avérés, comme ici, les fuseaux horaires. Ils représentent 24 divisions imaginaires de la surface de la terre, dont tous les points ont "en principe" la même heure légale. C'est sur ce "en principe" que Delphine intervient et tente de remettre "les pendules à l'heure". En effet elle va multiplier le nombre de divisions pour transformer les fuseaux horaires en "fuseaux minutes", et obtenir ainsi une nouvelle donnée temporelle, mettant en évidence des variations de temps sur des distances extrêmement courtes. Elle bouleverse ainsi mais très légèrement notre rapport au temps en effectuant un réajustement minuté. C'est ce réajustement permanent dans l'œuvre de Delphine qui force l'admiration. Comme une quête de vérité, armée d'une méthodologie sans faille, elle s'enferme dans la tache qu'elle s'est inventée, dans le temps propre de l'œuvre, pour ne relever la tête qu'une fois cette tache accomplie. Sans chichi et sans un mot de trop, avec la discrétion et l'humilité qui la caractérise, elle remplit des missions à fortes charges poétiques et conceptuelles, en décortiquant patiemment et avec méfiance certains codes culturels de nos sociétés".
Philippe Eydieu.


L'ARTISTE
Diplômée de l'Ecole des Beaux Arts de Clermont Communauté en 2005.
Résidences d'artistes en France et à l'étranger (Lyon 2005-2006, Venise 2006, Strasbourg 2007, Maastricht 2008).
Expositions collectives en France et à l'étranger (Italie, Allemagne, Pays Bas)
Participations à des projets collectifs
Activité parallèle webdesigner/infographiste

http://www.delphinerigaud.net
Location: Mairie du 9ème arrondissement
6, rue Drouot
75009 Paris
M° Richelieu - Drouot
France
Phone : +33 (0)1 71 37 75 09
Internet Site : mairie09.paris.fr
Date: Friday, October 16, 2009
Time: 19:30-21:30 CEST

id : 25800


Top