Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Vernissage de McDermott & McGough "What You MEAN TO ME"


3 juin - 3 juillet
lundi - samedi / 11h - 19h, sauf jours fériés
VERNISSAGE : Mardi 2 juin, 17h - 23h
au cours de la soirée Nocturne Rive Droite

Les créations du couple d'artistes américano-irlandais McDermott & McGough, qu'il s'agisse de leur oeuvre photographique, peint ou sculpté, puisent leur force dans la puissance évocatrice de l'image. Vivant le passé comme une provocation existentielle, McDermott & McGough refusent de se laisser enfermer dans notre époque contemporaine ; leur démarche artistique est fondée sur le refus de souscrire à « la théorie biblique du temps », choisissant l'époque qui leur convient le mieux pour s'exprimer. Pour donner corps à ce voyage dans le temps, les artistes créent toujours leurs oeuvres en utilisant des techniques de l'époque dans laquelle ils se projettent et en introduisant les détails décoratifs ou stylistiques s'y rapportant.

Après s'être concentrés ces dernières années sur leur œuvre peint, en focalisant sur l'Amérique des années 1950/60, McDermott & McGough reviennent aux sources de leur travail pour le faire évoluer vers l'image cinématographique. Leurs peintures récentes faisaient déjà référence aux images de films en les juxtaposant à des images de bandes dessinées ou de romans photo de l'époque par un découpage pictural de la toile en plusieurs cases.

Aujourd'hui, dans cette nouvelle exposition personnelle intitulée What You MEAN TO ME, les artistes nous dévoileront leur premier film, un court-métrage qui nous plonge dans l'atmosphère de crise du Manhattan des années 30, et leurs nouvelles oeuvres sur papier, qui mixent réalisme et fiction, imagerie de film et dessin coloré.

Mean To Me, 1936 met en scène la fin tragique d'une histoire d'amour dans le Manhattan des années 30, où une brillante courtisane découvre que son amant, aristocrate ruiné par la Dépression, veut épouser une héritière fortunée pour se remettre à flot... La femme faible et vulnérable devient femme forte en passant par des sentiments extrêmes, son personnage symbolisant une histoire sociale américaine où la femme idéalisée se conçoit belle, glamour, dotée d'une personnalité riche aux multiples facettes.

Influencé par le cinéma d'Alfred Hitchcock et de Fritz Lang, ce film noir et blanc de 13 minutes révèle le trouble émotionnel et la personnalité complexe des personnages principaux incarnés par le top model britannique Agyness Deyn et l'acteur américain Linus Roache, pour nous plonger dans une atmosphère mélodramatique caractéristique des films noirs, où l'histoire d'amour sert de prétexte à une chronique de la condition sociale.

Ce tout premier film, réalisé par les artistes en 2010, se nourrit ostensiblement de leur travail photographique comme des principes de l'expressionnisme qui ont tant marqué le film noir américain, avec une succession de plans aux cadrages serrés, une esthétique en clair/obscur et d'importantes ombres portées qui accentuent les psychologies alambiquées des personnages, l'expression dramatique des visages étant ici renforcée par des visions en contre-plongée.

Outre ce mimétisme technique, le film symbolise une nouvelle fois l'authenticité de la démarche atemporelle de McDermott & McGough par le choix des accessoires étudié jusqu'au moindre détail, pour refléter tant l'époque que l'état d'esprit ambivalent des protagonistes et la dramatisation de la scène: robes et habits vintage, colliers de perles et joaillerie ancienne, authentiques flacons de parfum, et l'incontournable téléphone en bakélite, clé du suspense...

Ce court-métrage a inspiré McDermott & McGough pour donner une nouvelle évolution à leur œuvre sur papier. Mêlant images tirées de scènes du film Mean To Me, 1936 à des aplats de couleur ou du dessin à la gouache, les oeuvres exposées ici reprennent des portraits des acteurs et les intègrent au sein ou aux côtés de formes abstraites très construites, dont les couleurs vives et l'aspect souvent géométrique évoquent l'esthétique du Bauhaus ou du constructivisme. L'allusion à ces mouvements artistiques illustre symboliquement l'intérêt des artistes pour l'évolution technique replacé dans son contexte historique, soulignant ainsi son importance novatrice.

En combinant ainsi les techniques, les 2 artistes apportent un nouveau développement à leur création, conjuguant deux aspects essentiels de leur œuvre, entre photographie et dessin / peinture. Après avoir longtemps considéré séparément ces modes d'expression artistique, puis créé récemment des toiles où images de bandes dessinées se juxtaposaient à celles d'anciens films noir et blanc comme celles de l'exposition Please don't stop loving me à la galerie en 2007, les artistes fusionnent aujourd'hui l'ensemble de ces mediums dans ces nouvelles oeuvres, en leur donnant un aspect pictural inédit.

Aux côtés de ces toutes nouvelles oeuvres, toujours dans le cadre de leur réflexion sur la temporalité et l'histoire sociale américaine, les artistes exposeront aussi la série de photographies créée en 2008 et intitulée Detroit, qui dépeint une certaine Amérique des années 1950.

Les images particulièrement colorées de cette série évoquent des thèmes liés à la répression sociale de cette Amérique puritaine d'après-guerre, dans l'ambiance « petit-bourgeois » des banlieues résidentielles de l'époque, très similaire à celle qu'ont connue les artistes dans leur enfance. Les sujets figurent à la fois l'innocence, l'ennui, l'isolement, comme les rêves d'évasion des jeunes d'alors au-delà du noyau familial et d'un environnement local trop routinier, rêves entretenus par la télévision, le téléphone, les magazines ou le cinéma. Ce sont autant de métaphores différentes sur cette période de reconstruction, vécue par les artistes comme celle d'une aliénation, d'une mise à l'épreuve et d'une déconnexion avec la norme
hétéro.

Pour « encapsuler » l'atmosphère pré-Pop de cette Amérique des années 50, McDermott & McGough ont utilisé pour la première fois un procédé photographique historique, le tirage Carbro 3 couleurs, conçu par le photographe américain Paul Outerbridge dans les années 30. Cette technique très subtile et pérenne, d'une grande complexité technique, permet d'obtenir un éclat, une profondeur et une intensité chromatiques inouïs, d'une qualité telle que Outerbridge fut harcelé par les publicitaires de l'époque !

Une nouvelle fois avec cette exposition What You MEAN TO ME, McDermott & McGough nous embarquent dans un voyage initiatique qui mixe repères contemporains et historiques, nous invitant à une réflexion sur les codes d'une société en mutation constante.

BIOGRAPHIE

David Walter McDERMOTT est né en 1952 à Hollywood, Californie et étudie de 1970 à 1974 à l'Université de Syracuse, New York.
Peter Thomas McGOUGH est né en 1958 à Syracuse, New York, et fait ses études en 1976 à l'Université de Syracuse puis en 1978 au Fashion Institute of Technology à New York.
Ils vivent et travaillent à New York et à Dublin.

David McDermott et Peter McGough se rencontrent au début des années 1980 à New York.
Proches de Julian Schnabel, ayant fréquenté Andy Warhol et Jean-Michel Basquiat, ils prennent rapidement part à l'effervescence de la scène artistique new-yorkaise de l'époque.

Refusant de souscrire à la « théorie biblique du temps linéaire » et donc de se laisser enfermer dans le cadre contemporain du temps, McDermott & McGough en dépassent les frontières et en rejettent le principe de divisibilité chronologique : ils considèrent que toutes les époques coexistent dans le même temps, établissant un lien simultané entre passé, présent et futur. Ils choisissent ainsi de vivre pleinement dans l'époque qui leur convient le mieux : l'époque victorienne, entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle.

Ensemble, ils mènent des « expériences sur le Temps » à New York et à Dublin. Vivant et travaillant dans des intérieurs équipés uniquement d'objets authentiques du siècle dernier, vêtus de fracs et guêtres chinés ça et là, ils se présentent comme de véritables dandies, avec la même élégance et le même esprit d'impertinence.

Comme leur mode de vie, l'oeuvre tant photographique que peint de McDermott & McGough illustre ce refus de vivre dans notre « présent ». Leur constant souci d'authenticité se retrouve dans les sujets et styles qu'ils ressuscitent, dans l'antidatation de leurs oeuvres en conformité avec la scène représentée, comme dans les techniques et supports de leur création : peintures à l'huile sur toile de lin, photographies prises avec un appareil début de siècle, tirages cyanotype, palladium ou gomme bichromatée...


Images extraites du film "Mean To Me", 1936
Edition à 5 exemplaires et 2 épreuves d'artistes, 2010
Durée : 12 min
©McDermott & McGough. Courtesy Galerie Jérôme de Noirmont, Paris.
Réalisateur - Peter McGough / Directeur de la photographie - Dominic Lahiff
Location: Galerie Jérôme de Noirmont
36-38, avenue Matignon
75008 Paris
M° Miromesnil, Champs-Elysées - Clemenceau
France
Phone : +33 (0)1 42 89 89 00
Fax : +33 (0)1 42 89 89 03
Mail : info@denoirmont.com
Internet Site : www.denoirmont.com
Date: Wednesday, June 2, 2010
Time: 17:00-23:00 CEST

id : 30351


Top