Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Vernissage de John Latham "Into the Noit"


June 6 - July 12, 2010
Wed-Sat, 2-6.30 PM
Opening Saturday June 5, from 5 pm until 9

À peine "The nice thing..." terminée, qui reste à ce jour la plus importante exposition de groupe jamais organisée rue Rébeval, castillo/corrales décide de consacrer l'ensemble de ses espaces à la présentation d'une seule pièce : une Skoob Tower de John Latham.

Figure complexe et controversée, visionnaire pour les uns, charlatan pour d'autres, le Britannique John Latham (1921-2006) a rarement exposé en France - sauf erreur, son travail n'a pas été visible dans les environs depuis 1996 et l'exposition "Life/Live" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris.

Sa Skoob Tower a tout d'un monument, sinon d'un totem ; mais c'est avant tout une relique, car les sculptures de cette série entamée au milieu des années 1960 étaient destinées à être brûlées au cours de performances publiques. Construites sur une armature de métal bardée de livres (en l'occurrence des exemplaires reliés de The Economist) enchâssés les uns dans les autres, les Skoob Towers, vouées à la destruction, évoquent les Autodafés, la destruction irrémédiable du savoir. Pourtant, leur destruction prend une forme rituelle ; et c'est un sens différent, autrement iconoclaste, que John Latham leur confère au sein d'une œuvre structurée par une théorie de l'événement et du temps, entre conceptualisme et métaphysique.

Le rapport paradoxal qu'entretient Latham à l'écrit et au support imprimé témoigne de sa défiance vis-à-vis de l'efficacité de la communication verbale. C'est sans doute pour cette raison que ses propositions théoriques, ses notions ou encore les intitulés de ses pièces s'élaborent à travers des jeux de mots, des associations verbales, des glissements sémantiques ou des inversions (essayez avec « Skoob »).
Sous l'influence du Finnegans Wake de Joyce, une errance irrémédiable à travers la langue s'initie.

L'exposition Into the Noit comprendra un ensemble d'archives, de documents et de films liées à l'élaboration des Skoob Towers et à leurs présentations ; castillo/corrales accueillera également une session de la Noit School - un groupe de recherche informel qui se consacre à l'étude de l'œuvre et des écrits de John Latham - en présence du fils de l'artiste, Noa Latham.
« Noit » est, lu à rebours, le suffixe marquant par excellence le passage d'une action en abstraction.
Retournez-le encore une fois, il apparaîtra comme un « No it », peut-être « Rien », ou plutôt « Pas de Ça ».
La session de la Noit School aura lieu le Samedi 5 Mai à 15h.

Cette exposition est une collaboration entre castillo/corrales, Paris, Antony Hudek et Elisa Kay, Londres, réalisée avec le soutien de la Flat Time Ho / John Latham Foundation, Ligatus, University of the Arts London, et la Lisson Gallery.
Location: castillo/corrales
80, rue Julien Lacroix
75020 Paris
M° Pyrénées, Belleville
France
Phone : +33 (0)1 78 03 24 51
Mail : castillocorrales@gmail.com
Internet Site : www.castillocorrales.fr
Date: Saturday, June 5, 2010
Time: 17:00-21:00 CEST

id : 32111


Top