Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Vernissage de Vassili Balatsos "Civilization a derogatory list"


vernissage le jeudi 15 novembre 2012 de 19h à 22h30

La civilisation, notre drogue, nous en sommes tellement intoxiqués que notre attachement pour elle présente les caractères d'un phénomène d'accoutumance, mélange d'extase et d'exécration. Cioran, "La chute dans le Temps"

Vassili Balatsos, artiste grec, présente du 14 novembre au 5 janvier la vision d'un monde où l'individu, résidant du village global, ne détermine plus l'espace qu'il habite. Il se retrouve alors pris dans des rapports de force démesurés avec les évènements planétaires...

Né en 1966, Vassili Balatsos n'a qu'un an lorsque les colonels prennent le pouvoir en Grèce. Durant toute sa jeunesse, les mouvements terroristes sont actifs en Europe : Fraction Armée Rouge (Allemagne), 17N (Grèce), Brigades Rouges (Italie), Action Directe (France). Il grandit alors avec l'idée que la violence est inséparable des rapports sociaux.

À la Villa Arson (Nice), de 1985 à 1990, Vassili Balatsos croise les néoexpressionnistes allemands venus enseigner ou montrer leurs travaux dans cette Ecole pilote internationale d'art et de recherche (EPIAR). Auprès d'Immendorff, d'Oehlen, de Lüpertz ou de Kippenberger - qui dénonçaient au seuil du postmodernisme une idéologie dominante -, il en vient à considérer l'atelier de l'artiste avant tout comme un laboratoire où doivent s'étudier et s'éprouver les relations humaines.

En 2012, Vassili Balatsos constate le désarroi de l'individu face à des événements auxquels il ne peut échapper en raison de leur ampleur, mais dont il ignore tout de leurs conditions initiales. En exigeant la diffusion et le partage de toute la connaissance, la civilisation de l'hypermonde soumet dorénavant l'être humain à une responsabilité qu'il ne peut supporter, incapable de résister à la pression économique, sociale, politique ou même scientifique d'événements planétaires.

Avec sa production artistique, Vassili Balatsos montre la difficulté d'appartenir à la fois au monde actuel et d'exister tout à fait individuellement. Comme si cet hypermonde qui émerge de ce long hiver économique ne pouvait en fin de compte se satisfaire que d'une seule destinée humaine plutôt que de la somme de toutes celles des individus.
Location: Galerie VivoEquidem
113, rue du Cherche-Midi
75006 Paris
M° Duroc, Falguière, Montparnasse - Bienvenüe
France
Phone : +33 (0)9 61 26 92 13
Mail : galerie@vivoequidem.net
Internet Site : www.vivoequidem.net
Date: Thursday, November 15, 2012
Time: 19:00-22:30 CET

id : 45268


Top