Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Exposition des étudiants de l'Atelier Eric Poitevin


Exposition du 18 - 26 Janvier 2013
Vernissage Le 18 Janvier 2013 de 18h à 21h30

Note d'intention de l'exposition de l'Atelier Poitevin
par Hugo Fortin

« ... ce mot me la rendait ennuyeuse comme une exposition de photographies »
Marcel Proust, Le Temps Retrouvé

L'exposition proposée montre une partie du travail de l'ensemble des étudiants de l'Atelier d'Eric Poitevin de l'École Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris qui vont de la première à la cinquième année. Si elle assume de raccommoder artificiellement les différentes images de l'ensemble des étudiant les unes avec les autres, elle en propose une vision fourmillante et abondante quoique nécessairement limitée au format de l'exposition collective qui impose des disjonctions, des écarts, des silences et des malentendus. L'exposition se présente comme un accrochage baroque et foisonnant d'une sélection d'images mises les unes en parallèle des autres dans un jeu de rencontres inattendues mais ordonnées. Si elle évoque volontiers l'esthétique des salons du XIXème siècle, elle ne souligne finalement que l'interdépendance des artistes et le dialogue des photographies nécessaires à toute vie au sein d'un atelier : elle évoque l'évidence que le travail solitaire de l'artiste est aussi toujours déjà le fruit de critiques, de polémiques et d'heureuses rencontres aussi - derrière chaque œuvre se terre, cachée, une infinité de conversations inachevées, d'espoirs manqués et de disputes acharnées. Cet accrochage rappelle ainsi la coexistence de travaux parfois contradictoires et d'esthétiques opposées au sein d'un même atelier tout en tentant de souligner l'énergie similaire et la consistance invisible qui unifie ces différents travaux. Les images, violemment disjointes de leur série originelle ou de l'intention de leur auteur, ne parlent plus que pour elles-mêmes et doivent s'accommoder de la présence dangereuse et voisine d'un style, d'un format, d'une existence, qui leur est juxtaposée brutalement.
Au-delà (ou en-deçà) de cette volonté de relever l'unité d'un atelier, cette exposition veut aussi rappeler la nécessité d'un regard intransigeant porté sur la photographie en général. En redonnant à toutes ces images leur terrible solitude, c'est-à-dire en les coupant de leur série et de la volonté de leur auteur, et en leur imposant la coexistence d'autre images, cette exposition veut dégager un espace propre à la photographie loin de ses fantasmes, de ses peurs et de ses égéries. Elle propose de focaliser l'œil du spectateur sur la teneur propre à l'image en général ; teneur qui nécessite sans doute un autre régime de perception que celui du discours, de l'intention ou de la digression - qui peuvent, certes, venir en plus. Elle espère montrer que la photographie est un art éminemment dialectique, c'est-à-dire que ce qu'elle montre est toujours un prétexte à un au-delà du discours et de la forme ; derrière le vide théorique, le discours rapporté, l'ennui, la pauvreté imaginative ou l'évidence d'un sujet, existe nécessairement une autre vie bien plus évocatrice, rêveuse, mystérieuse et charmante.
Location: Espace des Arts Sans Frontières
44, rue Bouret
Code : 13A62
75019 Paris
M° Jaurès, Bolivar
France
Phone : +33 (0)1 42 01 27 74
Mail : espacedesartssf@gmail.com
Internet Site : espacedesartssf.blogspot.com
Date: Friday, January 18, 2013
Time: 18:00-21:30 CET

id : 46400


Top