Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Vernissage d'Anna Zemankova "hortus deliciarum" + "BigMoserView"


31 MAI > 20 JUILLET 2013
vernissage jeudi 30 mai de 18h à 21h

La galerie Christian Berst a choisi de clore sa saison en présentant la Tchèque Anna Zemánková (1908-1986), considérée comme une classique de l'art brut et qui aura les honneurs du pavillon international à la biennale de Venise 2013. Le temps de l'exposition, l'oeuvre de Jérôme Clermont BigMoserView, réalisée à l'occasion de Parizone@dream, sera exposée dans le cabinet de curiosité de la galerie.
Notre époque serait-elle à ce point désenchantée pour que la biennale de Venise investisse l'oeuvre d'une petite âme de Moravie du pouvoir de libérer des potentialités nouvelles ?
Anna Zemánková (1908-1986), figure déjà consacrée de l'art brut, produisit en effet dès les années 60 une oeuvre à laquelle sa condition ne l'avait pas préparée, et, surtout, qui répondait par nature à des injonctions venues des tréfonds, et dont le processus se souciait peu de plaire. Ainsi, à l'heure où les démons de la nuit le disputaient encore aux irisations séminales de l'aube, cette mère de famille - en transe - cueillait en pensée des fleurs étranges que, plus tard, elle ferait saillir du papier, recoudrait, surbroderait, taillerait, en constellerait parfois les ciels de milliers de trous d'aiguilles. Toute une magie blanche au service d'un hortus deliciarum dont elle pensait peut-être tirer des onguents, des baumes et des philtres afin de soigner la dépression et laisser flotter son être. Tandis qu'elle était amputée de ses jambes et condamnée à la silencieuse contemplation du jour qui se lève, cette végétation croissait lentement en elle. « Je fais pousser des fleurs qui ne poussent nulle part ailleurs » avait-elle coutume de dire. Mais cette végétation sans racines ni humus, ces floraisons tantôt mentales, tantôt érotiques, de quel herbier des abysses sourdent-elles ? À quel règne appartiennent-elles ? De quelle classification relèvent-elles ?
D'ailleurs, à l'instar de la production de Séraphine de Senlis, s'agit-il encore de fleurs ? Ne sont-ce pas déjà des fruits ? Charnus, emplis de sucs entêtants, gorgés de la pulsion d'une femme qui, s'en remettant au mystère non élucidé, dit simplement «je vis».
un catalogue bilingue (FR|EN) avec des textes de Terezie Zemánková et Manuel Anceau est publié.

Vernissage d'Anna Zemankova "hortus deliciarum" + "BigMoserView"

+ cabinet de curiosité :
BigMoserView
une installation de jérôme clermont réalisée à l'occasion de Parizone@dream à partir des panoramas photographiques d'albert moser, créateur exposé à la galerie en 2012

La galerie christian berst participe pour la 2e fois au festival de la créativité numérique Parizone@Dream organisé par la gaité lyrique les 1er et 2 juin en présentant l'oeuvre de Jérôme Clermont : BigMoserView, qui fait écho aux panoramas photographiques d'Albert Moser, artiste autiste américain, à qui la galerie a consacré une exposition monographique en 2012.
Dans l'espace confiné du cabinet de curiosités de la galerie Christian Berst, sur un guéridon au centre de la pièce, un dispositif attend le visiteur. Axé sur le plateau de ce support, un signal tournant indéfiniment sur lui même attire immédiatement le regard. Il évoque les pictogrammes des "maps" de réalités virtuelles et augmentées et dans le même temps, ces yeux des caméras de surveillance qui envahissent nos espaces publics.
Au mur, une sélection de 12 photographies d'Albert Moser datant des années 80 et 90. Depuis une tablette ou un téléphone portable, le visiteur va pouvoir flasher le QR code associé à chacun de ces panoramas pour lancer une vidéo réalisée par Jérôme Clermont sur les lieux-mêmes - virtuels - de la prise de vue initiale de Moser.
Mais ce qui est donné à voir se situe à la lisière du réel et du virtuel, du fonctionnement et du "bug", par un jeu de distorsion et de retournement propre à cette technique de prise de vue que sont les panoramas photographiques et virtuels. Un dispositif dont on ne sait plus s'il est provoqué par l'œuvre en référence ou les vertigineuses interconnexions technologiques du monde qui nous entoure.
A l'instar de Moser qui notait au dos de ses assemblages le lieu précis de la prise de vue, la bande son des vidéos de Jérôme Clermont récite l'adresse hypertextuelle des endroits explorés.
Est-ce Moser qui nous observe ou big brother qui nous surveille ? "Regardez comment je tourne en rond, semble nous dire Albert Moser, et vous alors?".

Vernissage d'Anna Zemankova "hortus deliciarum" + "BigMoserView"
Location: Galerie Christian Berst
3-5, passage des Gravilliers
(accès par le 10, rue Chapon)
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 53 33 01 70
Fax : +33 (0)1 53 33 01 70
Mail : contact@christianberst.com
Internet Site : www.christianberst.com
Date: Thursday, May 30, 2013
Time: 18:00-21:00 CEST

id : 49035


Top