Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Décrochage de dessins de Nicolas Canu "Ils sont Dieu"


16 mai au 08 juin 2013
Vernissage le jeudi 16 mai à 18h

L'œuvre de Nicolas Canu semble toujours se trouver à la croisée des chemins du classicisme, de la modernité, et de l'art purement contemporain. Ainsi, ses dessins font souvent référence à la religion, à la politique, ou aux problèmes actuels de notre monde. Que dire en effet devant ces derricks fumants derrière des politiciens cravatés dont le visage, probablement dissout par les vapeurs toxiques, ne sont plus que des têtes de mort hérissés de cheveux hirsutes ? La solution trouvée par Canu, face à la déliquescence écologique et spirituelle du monde, réside dirait-on, dans l'apparition d'un personnage que, faute de mieux, on qualifiera de clown shakespearien. Nu, à l'exception d'un chapeau pointu, les bras grands ouverts vers le spectateur, il est à la fois la diversion et le divertissement, le soulagement comique qui permet de supporter la scène de fin du monde qui se déroule en arrière plan, et finalement le seul être sain d'esprit de l'ensemble, sage autant que bouffon.
L'œuvre déborde parfois son cadre initial et des excroissances naissent à la façon de paperolles proustiennes, ouvrant dans un grand dessin tantôt sur une main tendue, ou sur le visage d'un personnage, anonyme sous son masque à gaz. Dans un autre grand format, ce sont deux anges déversant de pleins seaux de billets de banque qui s'invitent dans la composition, encadrant un oligarque nu à l'allure de crucifié dont le nez est absent, (l'argent, en effet, n'a pas d'odeur).
Réminiscents des études de caractères de Messerschmidt autant par le thème abordé que par leur finesse d'exécution, une série de dessins plus petits montre des visages hurlants ou pensifs, en proie à des douleurs aigues ou au doute. Loin d'être des esquisses préparatoires à des œuvres de plus grande ampleur, ces visages agissent comme un miroir tendu au spectateur, débarrassé cette fois de toute connotation politique ou religieuse. Simples, ils permettent l'identification du spectateur, complexes, ils ne cessent de le ramener à sa condition, ses questionnements, ses doutes et ses douleurs.Nicolas Canu manie ainsi l'ambiguïté et mêle à la désolation et au chaos des signes d'espoir. A l'aide d'un bouffon nu ou d'un homme à l'attitude consolante, la main sur l'épaule d'un désespéré assis sur un baril de pétrole, il semble reprendre à son compte la célèbre phrase de Gide : «Le monde sera sauvé par quelques uns.»

Jean-Daniel Mohier

Décrochage de dessins de Nicolas Canu "Ils sont Dieu"
Location: Point Rouge Gallery
4, rue du Dahomey
75011 Paris
M° Faidherbe - Chaligny
France
Phone : +33 (0)1 43 67 62 81
Mail : contact@pointrouge-gallery.com
Internet Site : www.pointrouge-gallery.com
Date: Saturday, June 8, 2013
Time: 16:00-19:00 CEST

id : 49860


Top