Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Vernissage de Keiko Araï "Au-delà de l'univers"


du 1er au 26 octobre 2013

Cette série "Au-delà de l'univers" constitue un parallèle avec la série "Au-delà du ciel". En avril 2013, j'ai consacré dans le temple Hōjō-ji de Funabashi des peintures sur portes coulissantes (fusuma-é) que j'ai appelées "Kū" (ciel) et "Chū" (univers). Dans cette exposition, je présente pour la première fois des oeuvres réalisées au cours de ce processus de création, pour lesquelles j'ai repris cette appellation "Au-delà de l'univers".

Hōjō-ji est un temple Zen qui a une histoire de plus de 450 ans. Il comporte en particulier deux pièces traditionnelles japonaises qui servent à l'accueil des visiteurs.

Sur les cloisons coulissantes séparant ces deux pièces et les parties attenantes (12 surfaces au total, en comptant l'endroit et l'envers des cloisons), j'ai cherché à créer un espace spirituel reliant les mondes passé, présent et futur, qui constituent également la vision bouddhiste du monde, en utilisant les deux axes "Kū" et "Chū". Pendant près de deux ans, entre la conception et le dernier coup de pinceau, je me suis consacrée avec amour et affection à la réalisation de cet ensemble.

Les peintures que l'on trouve dans les temples du Japon sont le plus souvent des œuvres figuratives représentant des fleurs, des oiseaux ou des paysages, ou encore des animaux imaginaires (dragons, etc.). Dans ces œuvres, j'ai cherché à représenter un monde abstrait, spirituel, en me basant sur les techniques traditionnelles de l'encre de Chine (sumi) et du papier japonais (washi) et en y ajoutant de nouveaux procédés. Cela fait un peu plus de six mois maintenant que ces peintures ont été présentées au public, et un grand nombre de personnes les ont vues, toutes générations confondues.

Dans cette exposition, j'ai présenté un ensemble d'œuvres symbolisant le monde du "Chū". Mon intention était de représenter le monde spirituel bouddhiste qui dépasse l'espace et le temps. La « mort » y est une présence sévère et impérieuse - elle résonne et conduit à l'éternité. La « vie », au contraire, est légère et vagabonde. Tant qu'existe le souffle venu de l'utérus, et malgré la maladie ou la vieillesse, l'homme regarde le monde réel en faisant face à lui-même. La vie et la mort sont indivisibles dans le monde intérieur du bouddhisme, telles l'endroit et l'envers d'une même chose. Dans le monde réel, les hommes sont reliés entre eux, malgré les frontières que constituent les pays ou les races. Mais ils sont également reliés en profondeur avec le "Chū", qui renferme le monde terrestre et se développe au-delà de l'espace et du temps.

Je serais heureuse si, à travers ces œuvres, vous pouviez ressentir le monde spirituel oriental à votre façon.

Keiko Arai
Location: Galerie Lee
9, rue Visconti
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 25 14 98
Fax : +33 (0)1 43 25 14 98
Mail : leegalerie@gmail.com
Internet Site : www.galerielee.com
Date: Thursday, October 3, 2013
Time: 18:00-21:00 CEST

id : 51557


Top