Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Vernissage "L'EFFET MCGUFFIN" : Miguel-Angel Molina & Olivier Turpin


Vernissage le samedi 3 mai à partir de 18h

Exposition du 3 au 25 mai 2014 aux Salaisons
Ouvert les samedi et dimanche de 15h à 19h et sur rendez-vous

Comme certains le savent, pour expliquer ce qu'est un McGuffin, le mieux c'est de raconter une scène qui se déroule dans un train :
Pourriez vous me dire qu'est-ce que ce paquet à l'aspect bizarre que vous avez placé dans le filet au-dessus de votre tête? demande un passager.
L'autre, répond: ah!, ça c'est un "mcguffin." Le premier veut alors savoir qu'est-ce qu'un mcguffin et l'autre lui explique: "Un mcguffin est un appareil pour chasser des lions en Allemagne".
"Mais en Allemagne il n'y a pas de lions", dis le premier. "Alors ça ce n'est pas un mcguffin" dit l'autre.
Kassel n'invite pas à la logique. (Enrique Vila-Matas)


Le livre de Vila-Matas commence avec cette petite histoire que Hitchcock aurait racontée à François Truffaut, pour se moquer de ceux qui exigent une explication
et une cohérence parfaite pour tous les éléments d'un film. Pour Hitchcock, il était question de raconter une bonne histoire, sans attacher trop d'importance aux petites approximations.
Il considérait les films comme un spectacle en soi et non une copie conforme à la réalité. Vila-Matas, grand conteur d'histoires, raconte souvent celles des autres comme la sienne propre.
Le récit final est un étrange mélange d'érudition documentaire et d'histoires inventées où l'on glisse dans le vraisemblable en passant par l'absurde.
Finalement, le McGuffin n'est autre qu'un prétexte pour mettre en place un sujet plus vaste, une sorte de porte d'entrée.

Le travail des artistes tient souvent à ce que l'on pourrait appeler l'effet mcguffin. Les nénuphars ou la cathédrale de Rouen seraient les McGuffin de Monet
au même titre que les bandes verticales de 8,7 cm sont le macguffin de Buren. Pour d'autres, cela serait simplement une histoire vécue ou inventée,
une image banale ou inquiétante aussi bien que l'absence d'image.

Les tableaux d'Olivier Turpin se sont servis de Macguffin différents allant des surfeurs de la côte basque à l'architecture de Le Corbusier en passant par des éboueurs ou des maîtres chien.
Le but étant de mettre en surface un jeu de formes et de couleurs… mais comme il le dit lui-même, de tout ça, "il ne reste que quelques couleurs flashies, des couleurs signalétiques… le reste ayant disparu".
Depuis, la ligne s'extirpe du dessin et se libère dans l'espace en forme de CandySnake comme un interminable guidon de vélo.

Mon travail (aussi) devient de plus en plus un jeu qui essaie de mettre en évidence le caractère culturel des dispositifs liés à la peinture et à son histoire.
Les Tableaux ratés comme les Peintures en forme de flaque de peinture sont des macguffin au service de la manipulation des supports et de la matière colorée de la peinture.
Mes productions sont le résultat de cette confrontation avec la réalité concrète des matériaux, mais aussi d'une attitude conceptuelle et vitale face au monde.

Dans le deux cas, nous pourrions parler d'une extension du domaine de la peinture par une pollution positive de ce qui jusqu'à là, lui était réservée.
L'effet McGuffin reste quant à lui, un désir abstrait de fabulation pour ne pas dire que a rose is a rose is a rose, souvent interprété comme les choses sont ce qu'elles sont,
mais aussi pour dire qu'elles peuvent être quelque chose d'autre.

Eggeberg Avril 2014
MAM
Location: Les salaisons
25, avenue du Président Wilson
93230 Romainville
M° Mairie des Lilas
France
Mobile : +33 (0)6 65 06 88 87
Mail : laurentquenehen@yahoo.fr
Internet Site : www.salaisons.org
Date: Saturday, May 3, 2014
Time: 18:00 CEST

id : 56670


Top