Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Vernissaged de FXL "The City Shudders, Stones Exhale"


03.10.14 - 25.10.14

"Désordre", jeudi 16 octobre 2014, à partir de 18.00 (jusqu'à 21.30).

Soirée-événement, lors de laquelle FXL, Léa et Sara proposeront
une succession de déconstructions et reconstructions de l'exposition.
Autres visions qui permettront de découvrir les oeuvres en détail, d'en souligner la portée conceptuelle
tout en abordant un des thèmes majeurs de l'oeuvre de l'artiste.


Avec "With you in the South", présentée en 2011, FXL proposait une installation de portraits gravés des « mille de Garibaldi ».
L'artiste avait fait le choix d'une gravure virtuose, afin de rendre, dans le détail, le portrait de chaque combattant.
Manière de rappeler un visage, un regard, et donc le caractère unique de l'engagement.

Pour "The City shudders, Stones exhale",
FXL conserve son médium de prédilection : la gravure sur bois.

Marat, Baudin, une Lavandière attendent... le Déclin.
Meurtries par le temps, brisées et sans détail, des icônes du passé réapparaissent sous la forme de bois gravés
à l'entaille profonde et nerveuse. En présentant des matrices xylographiques ayant pour sujet des monuments détruits de Paris,
l'exposition rappelle la nécessité de garder une trace tout en créant une nouvelle narration, une nouvelle mythologie.

Dans une gravure brutale, l'artiste trace pourtant une ligne continue d'une surprenante élégance.
Sur les planches (comme des palissades héritées du passé), le sujet apparaît !
Une silhouette... un esprit... une vision...

Pourquoi a-t-on érigé ce monument ?
Quel hommage et quel message voulait-on faire passer ? Et pourquoi ce monument a-t'il été détruit?
Marat, Baudin, La lavandière... nous rappellent ceux qu'une République, à un moment de son existence, a choisit d'honorer,
puis, que d'autres ont négligés. Le républicain Baudin fut détruit par Vichy. "1984" avant l'heure...

Avec ce second projet personnel, FXL insiste : rien ne se construit sans engagement et rien n'est acquis ad vitam æternam.
L'engagement des figures du passé suppose et impose le nôtre, si nous voulons profiter de l'héritage et le transmettre à notre tour.
Nous ne pouvons pas nous défiler indéfiniment...

Marat, Baudin, La lavandière... à la fois bois gravés, sculptures, peintures, bas-reliefs. Silhouettes du passé qui nous alertent :
si vous cessez de croire en la République, si vous méprisez d'en transmettre la devise, la République tombera !
Subitement et violemment !

Et quand l'artiste choisit de graver sur des planches de chantier, séparées et interchangeables,
- double héritage de l'arte povera et de l'art conceptuel -
il nous propose de nous accaparer ces oeuvres puisque nous pouvons les disposer de la manière dont nous souhaitons.
Avec cette ultime trouvaille, l'artiste invite :
« Vous avez presque perdu la mémoire... à vous d'en retrouver le sens ! »

Vernissaged de FXL "The City Shudders, Stones Exhale"
Location: Galerie ESTACE
45, rue Amelot
75011 Paris
M° Chemin Vert, Bréguet - Sabin
France
Mobile : +33 (0)6 61 19 89 17
Mail : contact@estace.fr
Internet Site : www.estace.fr
Date: Thursday, October 16, 2014
Time: 18:00-21:30 CEST

id : 61704


Top