Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Vernissage d'Alexandra Arango "oscuro paraiso"


jusqu'au dimanche 9 novembre

"Le pays où je suis née est très vert, coloré, la nature y est exubérante et tropicale. Enfant, la beauté des couleurs, le chant des oiseaux et le tracé des montagnes me fascinaient. Ma famille et moi voyagions beaucoup et, depuis le siège arrière de la voiture, je voyais défiler des enfilades interminables d'arbres tous différents, de palmiers, de frailejones de la toundra, entrecoupés de rivières mystérieuses. Le paysage changeait selon qu'il était ensoleillé ou recouvert d'une épaisse brume. Je rêvais alors de pénétrer au cœur de cette jungle mystérieuse pour découvrir qui l'habitait.
Insurgente - ARANGO
Le pays, pourtant, allait mal. Autour de moi, on évoquait cette violence que ma tête d'enfant avait bien du mal à se représenter. On parlait de notre histoire compliquée, et beaucoup en faisaient la source de nos malheurs. Mon imagination tournait à plein.

Plus de vingt ans plus tard, j'ai voulu me ressaisir de cet imaginaire. Grâce à mes images d'enfant, je pouvais enfin rendre compte de cette dualité obsédante entre la nature et le danger, la beauté et la mort, le sublime et le grotesque. Ce qui semblait absurde avait finalement du sens. Mon pays, cet oxymore, était, comme je me le représentais alors sans avoir les mots pour le dire, un « obscur paradis » - oscuro paraiso."

Née en Colombie, Alexandra Arango vit et travaille à Paris. Elle a exercé comme architecte avant de se consacrer à ses passions, le dessin et l'illustration, qu'elle a étudiés au California College of the Arts de San Francisco. Ses œuvres ont été exposées à Paris, Porto, Berlin et Medellin.

Elle oriente son travail vers une peinture figurative à la limite du surréalisme, en ce qu'elle met en scène des univers fantasmagoriques, qui restent néanmoins liés à des faits et des endroits vécus. Elle explore tout particulièrement le thème de l'animalité, en affublant ses personnages de têtes d'animaux. L'animalité permet, dans son langage artistique, de représenter des sentiments ou des états comme la peur, la mort, la sérénité ou la solitude. C'est aussi une manière de donner corps à la partie "sauvage" qui sommeille en chacun de nous, ou bien encore au côté obscur des êtres.

Exposition d'Alexandra Arango "oscuro paraiso"
Location: Slow Galerie
5, rue Jean-Pierre Timbaud
141, rue Amelot
75011 Paris
M° Filles du Calvaire, Oberkampf, République
France
Phone : +33 (0)1 43 55 44 68
Mail : contact@slowgalerie.com
Internet Site : www.slowgalerie.com
Date: Thursday, October 30, 2014
Time: 18:30-21:00 CET

id : 62147


Top