Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Vernissage de Guillaume Clermont "Time Loss (Dents perdues)"


Show 07.11.14 > 30.11.14
Opening 06.11.14 18h

Guillaume Clermont peint. Il peint obstinément un crâne du XVIe siècle, d'un peintre peu commenté si ce n'est obscur. En peignant (presque) toujours la même chose, il en profite pour mettre en tension sa pensée sur l'art aujourd'hui et l'acte métaphorique qu'est devenue la peinture. Peindre toujours la même chose l'oblige à penser à la peinture plutôt qu'au motif et le motif qu'il a choisi l'incite à viser le sens plutôt que la forme. (François Bazzoli, 2012)
L'exposition Time Loss (Dents perdues) est composée d'une vidéo et d'un ensemble de trente-deux tableaux. Sans titre (Richard Serra) III reprend la structure formelle de l'œuvre de Hand Catching Lead (1968), vidéo réalisée par l'artiste américain Richard Serra, dans laquelle on voit
une main tendue qui tente de saisir des morceaux de plomb en pleine chute. Chaque morceau saisi est alors instantanément modelé par la main de l'artiste. Dans le remake de Clermont, ses tableaux remplacent les morceaux de plomb de l'œuvre originale, l'acte métaphorique de peindre se substitue à l'acte performatif du sculpteur.
Les trente-deux tableaux de la
vidéo sont à leur tour
présentés dans l'exposition.
Certains d'entre eux forment
une pile au sol, une sorte de
petite colonne rectangulaire, et se dérobent au regard du visiteur. D'autres, au contraire, sont déployés dans l'espace de la galerie. Tous, aussi différents soient- ils, sont marqués du même motif, un crâne à la mâchoire disloquée.
Le travail de Clermont repose sur une logique Post-Pop Art ancrée dans la répétition de motifs: stratégie par laquelle l'artiste iconise la question de la dislocation de la pensée. Avant d'être des images, les tableaux de Clermont sont d'abord des objets dont le sens varie en fonction du contexte.
Avec Time Loss (Dents perdues), par la biais d'un ensemble de signes et de citations hétéroclites, Guillaume Clermont pose avec désinvolture un regard attentif sur l'Histoire de l'art et se demande: Que reste-t-il ?
Fiona Darbon Van Maercke, 2014

Guillaume Clermont est né à Montréal en 1983. Depuis 2007, son travail a été présenté au Canada (Montréal, Québec et Toronto) ainsi que dans plusieurs villes européennes (Varsovie, Amsterdam, Marseille, Paris, Nantes et Moscou). Il vit et travaille entre Montréal et Bruxelles.
Location: Galerie Nivet-Carzon
2, rue Geoffroy l'Angevin
75004 Paris
M° Rambuteau
France
Phone : +33 (0)9 54 29 30 10
Mobile : +33 (0)6 73 87 76 83
Mail : contact@nivet-carzon.com
Internet Site : www.nivet-carzon.com
Date: Thursday, November 6, 2014
Time: 18:00-21:00 CET

id : 62192


Top