Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Rencontre autour du livre RepaiR - Kader Attia


C'est avec un grand plaisir que nous vous annonçons la sortie de la monographie de Kader Attia. Ouvrage de plus de 500 pages réunissant de nombreux intervenants et de riches archives tant visuelles que textuelles, cet ouvrage est le produit d'une collaboration organique de plus de trois ans entre Blackjack éditions et Kader Attia autour de la question de la réappropriation et de la réparation. RepaiR sera l'objet d'une discussion entre Kader Attia, Jean de Loisy (directeur du Palais de Tokyo) et Léa Gauthier (éditrice - Blackjack éditions) le 14 novembre à 19h30 au Tokyo art club.

RSVP : contact@tokyoartclub.fr

plus sur ce livre ici :
http://www.lespressesdureel.com/ouvrage.php?id=3434&menu=2

ou là :
« Ce livre est sans nul doute une monographie, au sens traditionnel du terme, puisque la plupart des œuvres réalisées par Kader Attia depuis le début de sa carrière y sont reproduites. Vous y découvrirez donc les multiples facettes de son travail. Mais s'il crée aussi bien des installations que des films, des photographies, des collages, des dessins ou des objets, lorsqu'on lui demande de se définir en un mot (ce à quoi il rechigne), il se dit sculpteur avant tout. À travers la multiplicité des médiums, c'est bel et bien la plasticité du réel, de l'histoire et des identités qu'il explore comme un matériau.
Nous avons choisi de composer cet ouvrage en ignorant la chronologie pour privilégier l'organicité des relations existant entre les projets. Nous l'avons structuré autour de 9 sections qui constituent des entrées dans l'oeuvre mais sont autant de lignes de fuite réflexives, autant de mises en perspective critique. Kader Attia a souhaité « utiliser » ses pièces pour engager (ou poursuivre) des conversations avec des personnes parfois fort éloignées du monde de l'art. Il a voulu exposer le processus d'élaboration de sa recherche plastique qui repose pour beaucoup sur l'échange, l'association et le déplacement. Dans chaque section, nous avons construit une partie archive où gravitent des documents visuels et textuels qui sont des satellites de l'oeuvre. Sans volonté didactique ou exhaustive, les archives constituent dans leur agencement des récits explosés ou plus exactement des tentatives de récit. Et là encore il s'agit de sculpture : Kader Attia a extrait des flux de documents à disposition certains ingrédients permettant de modeler l'histoire singulière de sa démarche artistique, de son engagement.
L'oeuvre s'affirme ici comme la raison d'un questionnement qui interpelle directement la fonction et le pouvoir de l'art aujourd'hui mais intervient également dans les champs de l'architecture, de la médecine, de la psychanalyse, des sciences naturelles, des sciences politiques et des modalités de construction de leurs histoires respectives.
À travers cet ouvrage, l'artiste vous invite en quelque sorte dans son atelier mental. Il ne s'adresse pas uniquement aux érudits du monde de l'art ou de son œuvre mais à tous ceux qui sont en responsabilité du présent. C'est pourquoi le terme « monographie », sans être faux, n'énonce pas suffisamment l'intention de ce livre : les voix exprimées y sont multiples, les angles ouverts, les approches complexes. (...)
RepaiR aborde les différents aspects de la réparation/réappropriation qui sont à l'oeuvre dans la recherche artistique de Kader Attia mais il est également en lui-même un geste de réparation. Il revendique la plasticité du monde et s'adresse à notre présent, à la place, à la responsabilité qu'il nous ait possible de ménager voire d'affirmer, particulièrement aujourd'hui, à travers une conscience de l'histoire, dans la nécessité de la transdisciplinarité et du dialogue. Cet ouvrage, que nous avons élaboré pendant deux années, est donc une invitation à la discussion, à la réflexion qui vous est à tous singulièrement adressée. »
Léa Gauthier - extrait de la préface, RepaiR.

Textes et entretiens : Nicky Clayton, Amanda Crawley Jackson, Olivier Galaverna, Léa Gauthier, Serge Gruzinski, Hélène Hazéra, Richard Klein, Jacinto Lageira, Kobena Mercer, Bernard Mole, Ana Teixeira Pinto, Françoise Vergès, Marion Von Osten.
Textes archives : Jacques Derrida, Frantz Fanon, Hugh Ferriss, Michel Foucault, Richard Jefferies, Achille Mbembe, André Ravéreau, Edward S. Said, Jean-Paul Sartre, Paul Virilio.

ou sinon encore là : www.blackjackeditions.com
Location: Palais de Tokyo
site de création contemporaine
13, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Iéna, Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 47 23 54 01
Fax : +33 (0)1 47 20 15 31
Mail : info@palaisdetokyo.com
Internet Site : www.palaisdetokyo.com
Date: Friday, November 14, 2014
Time: 19:30 CET

id : 62741


Top