Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Vernissage de Gérard Uféras "Paris d'amour"


au Château du Val Fleury - Allée du Val Fleury

du 13 janvier au 13 février 2015
Du mardi au samedi de 14h à 18h
Le dimanche de 10h à 13h et de 15h à 18h
Vernissage : jeudi 15 janvier 2015 à 19h, en présence de l'artiste

Le château du Val Fleury a l'honneur d'accueillir Paris d'Amour, la fameuse exposition du photographe parisien Gérard Uféras. Après son succès remarquable à l'Hôtel de Ville de Paris et son itinérance internationale à Kiev en Ukraine et en Pologne à Varsovie, Odessa et Cracovie, Paris d'Amour revient en France, au château du Val Fleury du 13 janvier au 13 février 2015.

Gérard Uféras a passé près de deux ans à photographier 70 mariages civils, religieux et PACS dans Paris, la capitale du romantisme. Dans chacune des unions suivies, le photographe immortalise trois temps forts : les préparatifs, le consentement et la célébration. Le parcours de l'exposition Paris d'Amour est donc rythmé par la chronologie de ces étapes clefs et les émotions suscitées par un tel événement.

Il en ressort plus de 150 photos noir et blanc mais aussi couleur qui différent totalement du travail d'un photographe de mariage. Gérard Uféras, accueilli par les familles, se fond dans la foule des invités et saisit demouvements spontanés de joie, des instants cocasses et émouvants, avec un point de vue teinté de photo-journalisme. Paris d'Amour est une exposition multimédia car des prises de sons réalisées lors des reportages photos de Gérard Uféras accompagnent le visiteur tout au long de sa visite dans les différentes salles du château. Le film Paris d'Amour, projeté au deuxième étage du Val Fleury, permet au public de prolonger ce portrait généreux et positif de la capitale en découvrant des interviews des heureux protagonistes.

Au travers de ses clichés, Gérard Uféras souhaite nous montrer que «la vie doit être saisie dans son positif, sa part d'espoir et de gaité». Le photographe nous livre un portrait de Paris et des parisiens sans mièvrerie. Il s'inscrit dans le sillage des grands photographes humanistes comme Cartier Besson ou Willy Ronis, grand ami de Gérard Uféras qui a soutenu avec enthousiasme les premiers pas de ce projet. Qu'ils soient blancs, noirs, asiatiques, catholiques, juifs, musulmans, «ils font tous le même rêve, celui qu'une vie meilleure est possible, rencontrer l'amour, avoir des enfants, et vivre dans un pays en paix. Le rite du mariage est commun à toutes les cultures, toutes les religions et toutes les catégories sociales. Le sens profond de ces images c'est la fraternité, le «bien vivre ensemble». Plus comme un acte politique qu'un plaidoyer pour le mariage, Paris d'Amour célèbre la diversité pour prévenir le repli sur soi et le communautarisme.

GERARD UFERAS est né et vit à Paris.
La photographie, chez Gérard Uféras, est une vocation précoce. Dès l'âge de huit ans, le jeune garçon, né à Paris, utilise les appareils photo que collectionne son père.
À partir de 1984, il entame une collaboration régulière avec le journal Libération, pour lequel il réalise de nombreux reportages et qui organise sa première exposition. Il publie ensuite régulièrement dans Télérama, Beaux-Arts, The Independent Magazine, Jardin des modes, Das Magazin, Lo Specchio della Stampa, Marie-Claire (Italie), MarieClaire (France), Madame Figaro, Le Monde, View Point, L'Officiel, L'Express, Io Donna, D : La Repubblica Delle Donne, Amica, Il Corriere della Serra, Gala, Paper Magazine, Another Magazine, Paris Match... Il participe à la création de l'agence Vu en 1986 avec Christian Caujolle et est, depuis 1993, membre de l'agence Rapho. Parallèlement au photojournalisme, il mène un travail de portraitiste, réalise des campagnes de publicité, des séries de mode, et poursuit des recherches personnelles qui l'amènent à exposer dans de nombreux pays.
Ce mélomane, fou de théâtre et d'opéra, cela lui vaudra entre autres, en 2011, d'être invité à exposer à Moscou par le Bolchoï qui fête sa réouverture après six ans de travaux. Le mythique théâtre moscovite lui donne carte blanche, comme à ses pairs Sarah Moon et Peter Lindbergh. Plusieurs fois primées, exposées dans des lieux prestigieux comme la Maison Européenne de la Photographie ou la Bibliothèque Nationale de France, les œuvres de Gérard Uféras sont présentes dans de nombreuses collections privées et publiques en France comme à l'étranger. Toujours généreuses et sensibles, ses photos recèlent ce zeste d'ironie complice qui sait éviter la moquerie ou le cynisme. Uféras ne triche jamais. Un peu comme son ami Willy Ronis qui écrivait de son travail : « On voudrait employer un mot très fort, mais on n'ose pas, alors on dit qu'on est devant le grand mystère qui se nomme la Grâce».
Location: Gif-sur-Yvette
Gif-sur-Yvette
91190 Gif-sur-Yvette
M° RER B Gif-sur-Yvette
France
Internet Site : www.ville-gif.fr
Date: Thursday, January 15, 2015
Time: 19:00-21:00 CET

id : 65034


Top