Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Vernissage de Sumi Takeshi "Lumière et vous"


Vernissage, jeudi 12 février 2015 18h30-21h00
Exposition du 12 au 28 février 2015

Lumière et moi

Lorsque je regarde la série « Light project » de Sumi Takeshi, je me rends compte que j'essaie de faire deux actes contradictoires. L'un, je vois la lumière venant des trous de l'image ; L'autre, j'essaie de l'esquiver, afin de voir l'image cachée derrière.

Ces œuvres, créées à partir de photographies imprimées et, ensuite, perforées par l'aiguille, sont transparentes à la lumière de soleil. La matérialité de la photographie est l'un des éléments clés de l'artiste.

Il appelle ces percements « le point de douleur ». De quelle douleur est-il question ? De celle des personnages apparus dans l'image, ou de celle de l'artiste lui-même ? Selon l'artiste, il s'agit de la douleur des souvenirs imaginés. Afin d'effectuer la procédure de perforation, il lui est indispensable de l'imager. C'est le moyen de s'approcher de la perception réelle de cette sensation.

L'imagination est autre chose que le souvenir. Mais, comme évoque Daido Moriyama, la mémoire ne peut-il pas imaginer le passé ?  Plus je m'approche de la sensation que j'ai eue dans mon passé, plus je suis retirée dans le présent, car la mémoire quasi-concrétisée devient la perception. L'imagination, comme le souvenir, pourrait-il ainsi inciter la perception ? Quand l'artiste perfore le papier photographique, il fait une expérience virtuelle et charnelle. La photo est percée et la douleur imaginée s'approche de la perception réelle, tellement réelle qu'elle le transperce, lui aussi.

Lorsque la lumière traverse les trous de l'image photographique, elle rencontre mon regard, reflète mes iris. Et quand je reconnais la présence de la trace de blessure, l'image lumineuse éblouissante devient un objet de sublimation.
L'artiste exprime cette lumière « vide ». Pourtant, en le regardant je me sens satisfaite en quelque sorte. Serait-il, parce que la particule de lumière semble se métamorphoser en matériel ?

Les images photographiques que traite l'artiste sont liées à son histoire personnelle. Maintenant je regarde ses images traitées, y compris l'espace « vide ». Si j'essaie de voir quelque chose d'autrefois qui aurait dû exister un certain temps, ne serais-je pas tenter de voir, non le passé, mais le futur ? Car la volonté, c'est imaginer, et rêver.

Ayuko Nishida (artiste)

Vernissage de Sumi Takeshi "Lumière et vous"
Location: Galerie Grand E'terna
ギャラリーグランエターナ
3, rue de Miromesnil
75008 Paris
M° Miromesnil, Champs-Elysées - Clemenceau
France
Phone : +33 (0)1 42 65 14 46
Fax : +33 (0)1 42 65 20 50
Mail : eterna008@gmail.com
Internet Site : www.gallery-grand-eterna.com
Date: Thursday, February 12, 2015
Time: 18:30-21:00 CET

id : 66101


Top