Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Vernissage de Tahar Ben Jelloun


en présence de Bernard Pivot, Bernard-Henri Lévy, Jack Lang, Valérie Trierweiler, Simon Liberati et Eva Ionesco

Tahar Ben Jelloun
Peintures - Ecritures

Vernissage le mardi 15 septembre 2015 à partir de 18 heures
Exposition du mercredi 16 septembre au samedi 17 octobre 2015

Tahar Ben Jelloun, philosophe, écrivain (Prix Goncourt 1987) et poète expose pour la première fois à Paris ses peintures écrites.

« J'écris sur la douleur du monde et je peins la lumière qui nous manque. J'ai toujours dessiné, fait des gribouillages, détourné des cartons d'invitation ou la Une d'un journal. J'aime introduire un peu de dérision dans le sérieux des choses et autant en profiter pour mettre de la couleur sur la grisaille générale et les drames qui nous entourent. Je ne me suis jamais pris au sérieux. Ces dessins finissaient souvent à la poubelle jusqu'au jour où un ami en a récupéré quelques uns. Il les a agrandi et m'a invité à les colorier. Du coup, je suis passé des petits bouts de papier à de grandes toiles blanches où j'avais toute liberté d'y mettre ma joie, mon rire, ma supposée légèreté, mes humeurs, mes couleurs préférées, le tout à travers des formes qui viennent de loin, de mon enfance passée dans la vieille ville de Fès qui n'a pas bougé depuis sa création en 808. Des portes, des dômes, des arcs, le ciel et des oiseaux qui sont parfois des étoiles. Le monde va ainsi depuis des millénaires. La douleur du monde nous concerne évidemment, mais qu'y pouvons-nous ? J'écris des fables, des contes, des romans pour dire la solitude, l'exclusion, les injustices, les drames quotidiens. Je parle du Maroc mais aussi du monde. Mes livres ne sont pas drôles ni légers. Ils témoignent sur l'époque et ses blessures. Et l'époque n'est pas tendre ni assez souriante. Mais au fond de moi, il est des lumières, des éclats de soleil, des jets de clarté et des étoiles qui veulent sortir. C'est ce que je fais en peignant ce qui, en moi, ressemble à la joie, à la grâce et à la gaité. C'est mon Maroc et sa Méditerranée. Leur ciel et mes couleurs. Mes peintures ne veulent rien dire de particulier. Elles sont là, à regarder, peut-être aideraient-elles des personnes qui auraient besoin d'un rayon de soleil, un bleu qui descendrait l'échelle du temps et viendrait illuminer leur journée parfois prise de tristesse ou de désarroi. »
Tahar Ben Jelloun
Location: Galerie du Passage
Pierre Passebon
20/26, galerie Véro-Dodat
entrée du passage au 10, rue Croix des Petits Champs
75001 Paris
M° Louvre - Rivoli, Palais Royal - Musée du Louvre
France
Phone : +33 (0)1 42 36 01 13
Fax : +33 (0)1 40 41 98 86
Mail : mail@galeriedupassage.com
Internet Site : www.galeriedupassage.com
Date: Tuesday, September 15, 2015
Time: 18:00-21:00 CEST

id : 71132


Top