Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Vernissage de l'exposition collective photographique "( T ) rêves"


La Galerie du Pont Neuf a le plaisir de vous inviter à l'exposition photographique collective ( T )rêves

Du 28 janvier au 27 février 2016
Ouverture du mardi au samedi de 14h à 19h
Vernissage le jeudi 28 janvier à partir de 18h30 en présence des Artistes

Sylvie Tubiana - Jean-Baptiste Blom - Christian Janicot

( T ) rêves
Comme la photographie de Christian Janicot montrant un homme pendu à un élastique, notre quotidien, notre dynamique, nos envies, nos rêves tiennent parfois à un fil.
Dans notre monde aujourd'hui bouleversé, en construction, en destruction, en reconstruction permanente, nous nous retrouvons parfois déstabilisés. Perte de repères, perte d'illusions. Le quotidien nous happe « Courir, courir, et oublier ses sentiments » et nous entraîne dans la mélancolie d'un besoin de stabilité.
Ce monde compliqué est aujourd'hui sur-imagé. Information, communication, publicité. Des images dures qui nous touchent et nous troublent alors même que nous n'y faisons plus attention. L'inconscient marqué et martelé de difficultés éloigne notre regard et notre esprit de ce dont il a réellement besoin, une pause, une trêve qui nous permettrait encore de donner une place aux rêves.
De nouveau poser son regard, prendre le temps, être touché. Retourner à la simplicité.
L'exposition ( T ) rêves vous propose à travers la vision de 3 artistes ( Sylvie Tubiana - Jean-Baptiste Blom - Christian Janicot ) de prendre ce souffle. Rythmée de blocs imposants ou de séquences légères elle se confronte et se confond à la réalité en la questionnant mais également en la ramenant à des choses simples.
D'un quotidien poétique de Christian Janicot, aux objets simples racontant de grandes histoires de Jean-Baptiste Blom en passant par les corps nus tatoués de lumières de Sylvie Tubiana, l'exposition ( T ) rêves est un souffle, une invitation à la simplicité, à la douceur sans jamais perdre de vue ... notre réalité.

Jean-François Baecker

Sylvie Tubiana :
Après des études à l'Ecole Nationale d'Art Décoratifs de Nice, où elle étudie différentes techniques, Sylvie Tubiana décide de se consacrer à la photographie. Depuis ses débuts, elle construit son travail sur la lumière et les déformations de perspectives. Elle met en scène l'espace intérieur avec une image en noir et blanc. Celle-ci est d'abord morcelée pour ensuite être reconstituée. En 1987, après une commande de la Maison de la Culture de La Rochelle, la couleur, associée au noir et blanc, apparaît dans les œuvres de Sylvie Tubiana. A partir de 1989, les formats s'agrandissent et les compositions en polyptyques se simplifient. La deuxième période plastique de l'artiste débute en 1992 avec la série «Evènement d'espace» (prix Kodak de la Critique, en 1993.), celle-ci marque l'abandon du noir et blanc au profit de la couleur tout en restant dans une gamme chromatique minimale, presque monochrome. A présent l'image n'est plus morcelée puis rassemblée mais est projetée dans l'espace, à l'aide d'un vidéo-projecteur, avant de subir des déformations et distorsions et d'être à nouveau photographiée. A partir de 1994, l'utilisation du corps devient central. L'artiste met en scène son propre corps dans l'espace, inspiré notamment par son expérience de longue date avec la danse contemporaine. Enfin, depuis 2000, Sylvie Tubiana a pris une nouvelle direction, revenant à ses préoccupations initiales à savoir la déformation du rectangle dans l'espace. Le corps n'est plus photographié sur un fond noir mais un fond blanc qui une fois projeté « donne l'illusion d'une boite, d'un pliage de lumière ». Il s'agit d'interroger le spectateur sur l'observation, le regard.
Sylvie Tubiana a reçu la bourse d'aide individuelle à la création (FIACRE : fond d'initiation à la création) de la part du Ministère de la Culture en 1991, 1998, 2003 puis 2006. Par ailleurs, elle a obtenu plusieurs commandes publiques.


Jean-Baptiste Blom:
Originaire de Belgique, JB Blom étudie les arts graphiques au London College of Printing à Londrespuis à la Rhode Island School of Design à Providence, USA, dont il sort diplômé en 1978. Il débutera son métier à New-York auprès du designer Georges Nelson.
Après avoir déroulé une bonne partie de sa carrière à Paris, dans de nombreux projets culturels en tant que directeur artistique et graphiste, JB Blom a développé une réflexion, un regard et une écriture propre de photographe plasticien sur les choses et les mots. Conséquence logique d'une pratique ou il s'agissait de nommer et de montrer (de montrer ce qui est nommé).
"Le monde d'aujourd'hui est celui de l'objet, de sa production, de sa consommation et de ses mythologies. C'est le monde de "la mise en objet" comme en orbite de toute chose, y compris des corps.
A l'écart de leurs usages, les objets sont comme des éléments de langage, ils provoquent des émotions, racontent des histoires parfois très éloignées de leurs fonctions premières ou de leurs origines.
Le regard que je porte sur certains d'entres eux, ou l'appel qu'ils me lancent, est sollicité par leur caractère intimement ambigu. "L'ambiguïté est le caractère distinctif de la poésie", et le déplacement que j'opère, cherche à saisir un fragment de cette poésie inhérente à la chose, et au mot qui la nomme!
A partir d'objets construits, trouvés, assemblés, le processus de travail consiste à réaliser des installations éphémères en studio. Elles prennent souvent des heures ou des jours à mettre en œuvre puis se figent en une photographie en 1/10ème de seconde. Une fois saisie, l'installation disparaîtra. Ainsi en est-il du caractère éphémère de l'existence et des mémoires sur lesquelles elle s'édifie..."

Christian Janicot:
Typographe de formation, Christian Janicot exerce le métier de directeur artistique dans les domaines de l'image, de l'animation et des effets spéciaux.
Pendant une quinzaine d'année il assure la cohérence et le développement artistique d'une société de post-production. Il y dirige des recherches associant des artistes contemporains aux nouvelles technologies de l'image (Peintres sur ordinateur avec Arroyo, François Boisrond, Kiki Picasso, Hervé Télémaque, Henri Cueco).
Il réalise plusieurs habillages de chaîne (pour le câble, la Sept, Arte,...), des génériques d'émissions, des pubs ainsi que des créations personnelles. Il conçoit également de nombreuses émissions dont Méliès avec Pierre Etaix, Aline Issermann, J.P Mocky, J.L. Bertuccelli, Marc Caro, Zbigniew Ribzinsky, Gérard Krawczyk,...). Il accompagne des co-productions avec Alain Resnais, Peter Greenaway,... et invite de jeunes graphistes à réaliser leurs premières œuvres. Il assiste pendant trois ans le peintre Matta dans la réalisation de ses premières et uniques œuvres vidéo qui seront diffusées à la Biennale de Venise.
En 1993, il reçoit bourse de la Villa Médicis hors les murs pour l'Anthologie du cinéma invisible (100 scénarios jamais réalisés, écrits par des écrivains et poètes) ; un ouvrage publié en 1995 par les éditions J.M. Place et Arte pour donner à voir la « poésie du trucage ». Lauréat des prix Arts et Essais (CNC), de l'Académie des Beaux-Arts (Paris), et de la foire du livre de Leipzig (mention : Best designed books from all over the world).
Il voyage pendant trois ans en Asie, aux Etats-Unis,... et dans la plupart des pays d'Europe pour réaliser Le Journal intime, un livre en collaboration avec de très nombreux artistes comme Bernard Heidsieck, Nick Waplington, Ralph Gibson, Bernard Plossu, Michaël Snow, Joël Duccoroy, Lawrence Weiner, Christophe Tarkos, Adonis, Charles Juliet, John Giorno, Speedy Graphito,...
Il crée une petite structure d'édition pour développer une Fabrique de littérature graphique permettant d'expérimenter les rapports entre les mots et les images. Il constitue à cet effet un réseau de graphistes, d'illustrateurs, de plasticiens ou de designers qu'il invite à créer ensemble autour des nouveaux supports de diffusion.
En 2010, il initie un laboratoire de création de films d'animation. Un projet ambitieux de série de courts-métrages d'animation 2D et 3D, soutenu par Canal+, qui associe les meilleurs talents de la création graphique contemporaine aux étudiants des écoles d'animation françaises et européennes.
Parallèlement, il mène une recherche photographique de longue haleine, un Roman photographique, entièrement constitué de mots et de signes captés à travers le monde et l'espace urbain. Puis, en 2010, avec son premier IPhone en poche, il démarre une série de clichés en noir et blanc : Tout est une fois... Il photographie des paysages, des femmes, des architectures insolites, des situations fragiles qu'il associe à l'écriture.
Il est membre de l'Académie des Césars pour le cinéma d'animation et enseigne la direction artistique et la création dans une des plus prestigieuse école de cinéma et d'effets spéciaux à Montpellier (ArtFx).
Location: Galerie du Pont Neuf
23, place Dauphine
66, quai des Orfèvres
75001 Paris
M° Pont Neuf, Cité, Saint-Michel, Louvre - Rivoli
France
Phone : +33 (0)1 46 33 03 45
Mobile : +33 (0)6 09 06 54 07
Mail : contact@galeriedupontneuf.com
Internet Site : www.galeriedupontneuf.com
Date: Thursday, January 28, 2016
Time: 18:30-21:00 CET

id : 73998


Top