Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Vernissage de Medi Holtrop "Jamais vulgaire - Œuvres sur papier 2015 / 2016"


Deuxième exposition de Medi Holtrop à la galerie ! Medi présentera son dernier travail : grands dessins, petits dessins, dessins debout, dessins couchés au fusain, à la mine de plomb sur de très beaux papiers.

Vernissage samedi 12 mars de 15h à 19h
jusqu'au 9 avril 2016

"Medi, quant à elle, est sans doute une farouche païenne, d'un paganisme peuplé de fées et de lutins, de sorciers et de spectres. Son imaginaire n'a rien de protestant. Elle poursuit une voie radicalement opposée. Elle n'a que faire de la vie publique, des événements politiques. Elle ne se préoccupe pas du monde, car le monde c'est elle-même. L'autoportrait est son seul sujet. Elle peut ainsi se dédoubler, se multiplier, devenir femme, enfant, vieillarde, à la fois mère et fille. La relation mère-fille, elle en connaît la fusion, elle en délivre le tabou, à la manière d'une psychanalyste, sauf que sa psychanalyse à elle est frontale. Elle en exprime le nœud, si souvent occulté, ce cordon ombilical, cette corde de pendue. Elle écrit, par exemple : « Nous sommes rattachés à la mère qui nous dirige et nous contrôle.

Présence invisible avec des fils qui nous guide.
Elle nous manipule ; elle détermine les lois, les normes, les principes. Elle nous oriente pour que nous vivions ensemble en bonne conformité.

Nous sommes des marionnettes et, manipulés, à notre tour devenons des manipulateurs. Avec au-dessus, qui domine, la mère de toutes les mères ; elle nous donne notre conscience.
La liberté est une illusion. »

À force de se défigurer, de se mutiler, elle a fini par offrir à l'art du portrait un alphabet inédit, un alphabet qui lui permet de tout dire de ses peurs, de ses fantasmes, de sa mémoire, de sa poésie aussi. Personne, à ma connaissance, n'a déconstruit son corps et son visage avec un tel acharnement, et aussi systématiquement.

Comment qualifier l'œuvre de Medi ? Son dessin gêne. Il n'est pas exempt de maladresse. Il n'a rien d'académique même s'il se veut réaliste, et il est trop réaliste pour être expressionniste. Aucune gestualité, aucune exagération du trait. Seul compte le sujet. Son crayon est parfaitement approprié au projet démesuré qui consiste à accéder à elle-même, à son passé, son devenir, sans finasser, sans embellir, sans tromper. Et, puisque la vérité ne se réduit pas à un visage reflété dans le miroir, il faut la chercher à l'intérieur de soi, dans la terreur des rêves, dans les angoisses les plus inavouables. L'opération de déconstruction de soi qu'exécute Medi est violente. Elle ne fait jamais appel à la beauté, quoique la beauté s'y impose de manière inédite, soudain mise à nu, débarrassée de sa mièvrerie, de son conformisme."
merci à Frédéric Pajak pour ce texte extrait des "Les Cahiers dessinés" (à paraître printemps 2016)

Vernissage de Medi Holtrop "Jamais vulgaire - Œuvres sur papier 2015 / 2016"
Location: Galerie Corinne Bonnet
63, rue Daguerre
Cité artisanale
75014 Paris
M° Denfert-Rochereau, Gaîté
France
Phone : +33 (0)1 43 20 56 06
Mobile : +33 (0)6 82 66 08 89
Fax : +33 (0)1 43 20 56 67
Mail : galeriecorinnebonnet@gmail.com
Internet Site : www.galeriecorinnebonnet.com
Date: Saturday, March 12, 2016
Time: 15:00-19:00 CET

id : 75009


Top