Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Rencontre avec Franck Eon


Rencontre avec Franck Eon autour de son exposition
"Abstraction faite d'une conception plutôt magique de la situation"

Du 13 février au 2 avril 2016, la galerie Thomas Bernard - Cortex Athletico présente une nouvelle exposition de Franck Eon comprenant deux séries de peintures récentes : Abstraction faite... (crépusculaire) qui fait écho à des œuvres des années 1990 à partir desquelles il a développé le motif du rond, base de son langage plastique, et Talisman qui dévoile une composition architecturée plus complexe.

« Epiphanie. A l'origine de chaque tableau de Franck Eon, se pose la question de l'apparition. Et pour cette série, récente, inédite, la solution trouvée fut celle de la couleur. Celle-ci, loin de rejouer la quête intime d'une palette personnelle ou d'afficher l'extase d'un coloriste, vient plutôt agir comme un éclairage intérieur. Aussi, le orange choisi par le peintre est-il un agent révélateur, un projecteur qui aurait pour mission de structurer et d'animer la toile. La couleur, comme chef d'orchestre immanent, structure et apporte autonomie à l'œuvre. Elle est là, comme une force vive qui assurerait l'architecture et l'existence en soi du tableau. Sans elle, pas de vie, pas de regard. Il n'y a donc pour ainsi dire plus de sujet. Ou plutôt, il n'y en a plus qu'un : la couleur comme vecteur de matière. Les éléments architecturaux figuratifs ont déserté la toile. Seuls quelques cercles viennent s'y déposer et s'y mouvoir. Un peu à la façon dont une phrase s'édicterait. Les formes rondes sont des fragments sensés, bribes d'un langage élémentaire intime, comme autant de syntagmes que seul l'artiste (re)connaîtrait. A la source de ces créations picturales inédites, s'articule ainsi le dire d'un peintre fondu dans un geste. Quand dire, c'est faire, serait-on tenté d'affirmer avec Austin, car, il y a bien dans la peinture de Franck Eon quelque chose de l'ordre d'une énonciation dont on percerait et sonderait volontiers le signifiant, par le regard, pour commencer. »

Léa Chauvel-Lévy, 2016
Location: Galerie Thomas Bernard-Cortex Athletico
13, rue des Arquebusiers
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 75 50 42 65
Mail : info@cortexathletico.com
Internet Site : www.cortexathletico.com
Date: Saturday, March 19, 2016
Time: 10:30-13:00 CET

id : 75390


Top