Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Vernissage de Dorian Gaudin "Second offense"


du 8 septembre au 15 octobre
vernissage jeudi 8 septembre 2016 de 18h à 21h

La galerie pact est heureuse de présenter la première exposition personnelle en Europe de l'artiste franco-américain Dorian Gaudin, du 8 septembre au 15 octobre prochain. L'exposition mettra en relation le travail de Gaudin avec celui de Gianni Motti, dont une pièce sera prêtée par la galerie Perrotin.
Le titre de l'exposition, « Second offense » (i.e « Récidive » en français) est un clin d'oeil à la violence du mouvement de l'installation de Dorian Gaudin, vingt ans après le tremblement de terre revendiqué par Gianni Motti en Rhône Alpes. Allusion à la seconde exposition personnelle de l'artiste, ce terme trouve par ailleurs écho dans les tensions socio-politiques qui secouent actuellement les Etats-Unis -lieu de résidence de Gaudin.

« La fin est dans le commencement et cependant on continue. »
Samuel Beckett, Fin de Partie, 1957, Ed. de Minuit

« Second offense » de Dorian Gaudin pourrait être une mise en scène du théâtre de l'absurde à l'ère du tuning : l'interprétation ingénieuse d'un dialogue répétitif et percé de silences entre deux aveugles paraplégiques aux mouvements limités (par exemple). Les vérins télescopiques en plus.

L'espace de la galerie est transformé en scène contiguë où le visiteur devient spectateur, mis à distance (et en danger) par le mouvement contrôlé mais brutal de cette mécanique anthropomorphe. L'artiste érige une surface noire et lisse qui combine l'élégance minimaliste des années 70 à l'humour méta-mécanique des premières expérimentations d'art cinétique. John McCracken et la loi de Murphy en somme, puisque tout ce qui monte, chez Gaudin, doit forcément redescendre.
Sa sculpture mobile à l'apparente simplicité est mue par un système aussi complexe que son effet est déceptif : la surface se dresse à la verticale, fière, elle tente l'équilibre, cherche sa fonction, avant de s'écraser lourdement au sol. Elle souffle, exhale un soupir, abandonne l'effort. Sorte de machine célibataire qui peine à maintenir le désir, d'objet sisyphéen qui porte en lui sa propre fin et rejoue en boucle sa faillite.

Pour sa première exposition personnelle dans une galerie parisienne, Dorian Gaudin a choisi de faire dialoguer son installation avec une pièce de Gianni Motti, Revendication, Terremoto, Rhône-Alpes, 1994. À l'inverse de Gaudin, qui développe une ingénierie intriquée au service d'un effet limité, Motti joue l'économie de moyens en proposant trois documents qui laissent entendre qu'il est responsable d'un tremblement de terre. L'action de l'un comble le manque de l'autre. Et vice versa. Dans le fond, les deux artistes théâtralisent le néant en jouant sur les échelles (physiques et médiatiques) et sur la grandiloquence, un peu ridicule, d'un système qui fonctionne en vase clos.

Myriam Ben Salah


Dorian Gaudin (né en 1986 à Paris, France) vit et travaille à New York. Sa réflexion porte essentiellement sur l'installation et l'univers de la machine. Les travaux de Gaudin ont été présentés dans des expositions de groupe, notamment à la galerie C.L.E.A.R.I.N.G à Bruxelles ; au DUMBO Arts Centre de Brooklyn (NY, USA), au Palais de Tokyo à Paris, et récemment à Zurich, en parallèle de la Manifesta dans le cadre de l'exposition "Your memories are our future" curatée par le Palais de Tokyo (Julien Fronsacq) dans les studios du producteur A-Crush. Sa première exposition personnelle s'est tenue à la galerie Nathalie Karg, New York, en Février 2016. Son exposition à la galerie pact à Paris sera son tout premier solo show en Europe.
Le travail de Gianni Motti (né en 1958 à Sondrio, Italie) échappe aux formats traditionnels de diffusion de l'art. Par des gestes dérisoires, l'artiste italien construit un travail qui retourne contre elles-mêmes les stratégies de pouvoir. Avec une remarquable économie de moyens, il investit les lieux, détourne l'exposition et transforme celle-ci en une machine dialectique, un poste avancé de son entreprise critique. Génie de l'appropriation et de la manipulation des événements, ses oeuvres se répercutent sous forme d'interférences absurdes et ironiques, et se transforment en un organe de protestation sociale et politique. Il revendique aussi l'apparition de certains phénomènes naturels ou accidentels qui dépassent de loin les actions limitées de la condition humaine, comme en 1994 quand il revendique un tremblement de terre en France, dans la région Rhône-Alpes. Gianni Motti est représenté par la Galerie Perrotin.

Vernissage de Dorian Gaudin "Second offense"
Usine dans laquelle Dorian Gaudin réalise l'anodisation de ses oeuvres sur aluminium, NYC, USA, Courtesy pact
Location: Galerie pact
70, rue des Gravilliers
75003 Paris
M° Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 77 17 23 08
Mobile : +33 (0)6 27 01 08 66
Mail : info@galeriepact.com
Internet Site : www.galeriepact.com
Date: Thursday, September 8, 2016
Time: 18:00-21:00 CEST

id : 77679


Top