Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Vernissage de Sébastien Mehal "Partir"


Exposition du 16 septembre 2016 au 29 octobre 2016
Vernissage le jeudi 6 octobre à partir de 18h

Du 16 septembre au 29 octobre, la galerie Lélia Mordoch présente Partir, une exposition de Sébastien Mehal.

Pour sa première exposition personnelle, Sébastien Mehal créé une installation in situ d'une carte du monde de sept mètres de long sur laquelle il questionne la véritable identité des nations et de ses peuplements.

« Première opération, il scinde distinctement les Amériques du Nord et du Sud afin de comptabiliser six continents individualisés par un code couleur et/ou par des rayures évoquant par exemple la barrière Etats-Unis-Mexique. Nouvelle intervention, il dresse une nouvelle cartographie savamment pensé en déplaçant les localités : Pékin devient une mégalopole africaine, Miami capitale d'Amérique latine et Madrid déménage en Californie. Ces principales villes mondiales affichent leur nom répété et sérigraphié sur un petit tableau à la façon d'un code-barres, allégorie des sociétés de consommation.

Face au planisphère, des citoyens anonymes ouvrent froidement les yeux sur ce nouveau monde. Une série de six dytiques placées en parallèle à l'installation, révèle des portraits colorés dont il est difficile de cerner le sexe, l'origine, l'âge et même l'apparition selon l'angle de vue. Issus d'un métissage informatique, ces visages sont en fait réalisés à partir de centaines d'inconnus de différentes cultures, uniformisés sous les traits d'une nouvelle personne. Chaque être hybride est ensuite imprimé sur toile dans une encre reprenant le code couleur d'un continent, avant de recevoir une projection de peinture d'une teinte similaire mélangée à des pigments industriels automobiles. Cette ultime étape est administrée directement à la seringue, un outil dont la manipulation traduit ce besoin d'évacuer la tension et la nécessité de contrôler ses pulsions. Instrument du médecin par excellence, la seringue renvoie également aux notions de maladie, d'infection et par conséquent fait référence au mal du siècle. »
A.L. Peressin


Des visages et des lieux, des villes et des hommes, des routes qui parfois se croisent... l'œuvre de Sébastien Mehal est résolument planétaire. Il déplace les villes d'un continent à l'autre en suivant les flux monétaires : Miami est devenue la capitale de l'Amérique latine, Shanghai se retrouve en Afrique.

Il nous montre un monochrome jaune d'or : assise à sa fenêtre, une vieille dame regarde les barres de sa cité et voit la baie d'Alger flamboyer sous le soleil de la Méditerranée. Il peint le regard de l'étranger sur la ville inconnue qui s'offre à lui, mégapole aux multiples facettes où l'aventure de l'avenir peut commencer à chaque carrefour.

Sébastien Mehal est fier de peindre à la seringue. Les trajectoires, coulures de couleurs, électrons libres, sont des piqures de vérité injectées à la société de codes et de barres qui a envahi toute la planète.

Lélia Mordoch

Vernissage de Sébastien Mehal "Partir"
Portrait, acrylique pigments et infographie sérigraphiée sur toile, diptyque 80 x 160 cm, 2016 © Bertrand Horel
Location: Galerie Lélia Mordoch
50, rue Mazarine
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 53 10 88 52
Fax : +33 (0)1 53 10 88 49
Mail : lelia.mordoch.galerie@wanadoo.fr
Internet Site : www.leliamordoch.com
Date: Thursday, October 6, 2016
Time: 18:00-21:00 CEST

id : 79423


Top