Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Vernissage de l'exposition "L'enseigne de Gersaint"


5 novembre - 17 décembre 2016
Vernissage samedi 5 novembre 2016 de 16h à 21h

Le vernissage se poursuivra au Silencio-Club à partir de 22h30.
RSVP : party@evahober.com

Clément BAGOT, PAULINE BASTARD, KATIA BOURDAREL, DAMIEN CADIO, LUCIE CHAUMONT, Clément COGITORE, JULIA COTTIN, NICOLAS DARROT, BENOIT HUOT, YOUCEF KORICHI, MYRIAM MECHITA, AUDREY NERVI, AXEL PAHLAVI, Lionel Sabatté, GIORGIO SILVESTRINI, PIERRICK SORIN, Jérôme ZONDER

Pare-choc contre pare-choc
Edme-François Gersaint, un marchand d'œuvres d'art et d'estampes établi depuis 1718 au numéro 35 du pont Notre-Dame reliant l'île de la Cité à la rive droite de la Seine, débordant de marchands, effervescent d'une foule remuante et bavarde, raconte que Watteau est venu chez lui, lui demander s'il voulait bien lui permettre, pour se dégourdir les doigts - ce sont les termes de Watteau rapportés par Gersaint - s'il voulait bien lui permettre de peindre un toile que le marchand exposerait au dehors de sa boutique. Ce que Gersaint voulut bien et fit aussitôt le tableau de Watteau achevé, à son grand bénéfice car L'Enseigne (ainsi cette œuvre fut-elle après nommée) signalait aux passants sa boutique d'une manière fort remarquable et flamboyante.
Peint à l'automne 1720, L'Enseigne de Gersaint fit l'admiration des parisiens. Qu'admiraient les parisiens passant devant L'Enseigne de Gersaint ? Sans nul doute, le tableau lui-même, de taille considérable, mais aussi bien son accrochage dans la rue, tableau de maître faisant réclame pour la boutique d'un marchand, Gersaint, boutique magnifiée par cette image rayonnante, pleine d'abondance et de nonchalance, image d'un lieu ouvert sur la rue, sans devanture, regorgeant de belles choses, d'œuvres et d'objets d'art, du sol au plafond, les murs tapissés, les sols encombrés, les réserves prêtes à fournir pour remplacer les œuvres à l'affiche s'offrant au regard et à l'appétit des passants, promptes à être décrochées, emballées et emportées par les acheteurs et, à ce moment-là, dérobées au regard général, public, anonyme. Mais avant cela, l'achat, avant la transaction marchande qui fait décrocher l'œuvre d'art du mur, l'enseigne se réfléchit dans le tableau de Watteau comme galerie d'exposition de pièces de choix - choisies certainement mais très nombreuses, les années de métier de marchand ayant emmagasiné quantités de pièces. Dans ce croisement de la sélection et de l'accumulation, la qualité se trouve dans tous ses états - qualité garantie par une sélection au coup par coup, prélèvement tatillon et sourcilleux parmi un certain nombre d'œuvres - résultat de la rencontre, de la négociation et de l'entente entre le marchand et les artistes - et qualité produite par la quantité d'œuvres accumulée par le marchand-galeriste, formidable. Cette quantité profuse et vertigineuse, bord à bord, cadre à cadre, montrée dans le tableau de Watteau, est exposée par Eva Hober cet automne 2016, dans sa version contemporaine, plus tendue, la nonchalance s'est perdue.
315 œuvres, 17 artistes, 1 galerie. Galerie marchande qui fait l'étal d'une quantité d'œuvres ébouriffées et ébouriffantes, bruyantes et vrombissantes, engorgées en un même lieu-carrefour, pare-choc contre pare-choc. La galerie-enseigne Eva Hober présente un ensemble dense et cacophonique, avec l'intensité d'une célébration bachique, habité de pluralités vives et forcenées, ensemble animé d'un mouvement centrifuge, nécessairement, et convergent, néanmoins, par la force des histoires de rencontres et de croisements entre individualités puissantes et irréductibles. Mériam Korichi

Vernissage de l'exposition "L'enseigne de Gersaint"
Visuel : Vue de l'exposition L'enseigne de Gersaint, © Marc Domage
Location: Galerie Eva Hober
156, boulevard Haussmann
75008 Paris
M° Miromesnil, Saint-Philippe-du-Roule
France
Phone : +33 (0)1 48 04 78 68
Fax : +33 (0)1 48 04 78 07
Mail : galerie@evahober.com
Internet Site : www.evahober.com
Date: Saturday, November 5, 2016
Time: 16:00-21:00 CET

id : 80397


Top