Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Vernissage de Myoung Nam Kim "Ecriture blanche"


Oeuvres sur papier

Exposition du 19 novembre au 17 décembre 2016
Vernissage le samedi 19 novembre dès 18h en présence de l'artiste

« Face aux dernières œuvres de Myoung-Nam Kim, le regard est saisi d'un trouble. C'est à peine s'il perçoit tous les événements de perforation et de lacération qui labourent la surface du champ iconique. C'est que par ce geste, l'artiste a fait surgir la lumière et que l'éclat de sa blancheur le dispute à la pureté de l'image. Revient alors à la mémoire, bien plus que celui de Lucio Fontana, l'exemple d'Yves Klein. Qu'il s'agisse de son Exposition du Vide (1958) ou de son Saut dans le Vide (1960), il y a là sous nos yeux quelque chose d'un semblable enjeu. Paraphrasant les paroles prononcées par ce dernier à Anvers en 1957, elles-mêmes empruntées à Bachelard, on pourrait dire des œuvres de Kim : « D'abord, il n'y a rien, ensuite il y a un rien profond, puis une profondeur blanche. »

Eloge de l'immaculé et du vide, celles-ci en appellent à une économie de moyens d'une radicalité absolue. Ce que l'artiste met à nu à l'aide d'une pointe métallique sèche n'est pas tant ni le support papier employé, ni la toile qu'il recouvre, mais le geste même de l'artiste et les traces de l'outil. Comme il en est de ces silex d'un autre âge qui en disent tant d'une présence mémorable, pleinement active. L'art de Myoung-Nam Kim est requis par l'idée de traversée. Il instruit les termes d'une singulière esthétique du lambeau qui, paradoxalement, assure le champ des arts plastiques d'une prospective nouvelle au regard de la notion de limite. Tout est ici question de mesure, tout s'y joue dans un entre-deux, tout relève d'un parfait équilibre. Entre ordre et chaos. Entre hasard et contrôle. Entre opacité et l'opalescence.

Par-delà toute considération matérielle de fabrication et les différents protocoles de travail mis en œuvre par l'artiste, l'œuvre blanche de Myoung-Nam Kim est forte de tout un jeu de lignes et de ponctuations aux allures d'une écriture muette qui procède des soulèvements du papier structurant le plan de l'image, le rythmant et le scandant pour désigner comme la forme d'un paysage. Un paysage mental, immaculé et silencieux, qui met en échec la logorrhée iconique de notre époque et nous invite à une forme de méditation rare ouvrant sur un ailleurs innommable où « tout n'est qu'ordre et beauté, luxe, calme et volupté », comme le chantait le poète. »

Philippe Piguet

Vernissage de Myoung Nam Kim "Ecriture blanche"
KIM Myoung Nam, Ecriture blanche (1), 2016, Techniques mixtes sur papier, 40 x 40 cm
Location: Galerie Jacques Lévy
62, rue Charlot
75003 Paris
M° Filles du Calvaire, Saint-Sébastien - Froissart, Temple, République
France
Phone : +33 (0)1 42 78 79 24
Mobile : +33 (0)6 11 43 69 05
Fax : +33 (0)1 42 78 98 54
Mail : j.levy.galerie62@wanadoo.fr
Internet Site : www.galeriejacqueslevy.fr
Date: Saturday, November 19, 2016
Time: 18:00-21:00 CET

id : 80699


Top