Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Vernissage de Svéta Ivanova "MASCARADE"


28 mars - 10 avril 2017
ouverture de la Galerie
du mardi au samedi de 16 à 19 heures et
sur rendez-vous lundi et dimanche
Vernissage le mardi 28 mars 18h - 21h

MASCARADE
Pierre le Grand a voulu «avoir un jardin pas pire que Versailles» et il a invité à Saint-Pétèrsbourg les différents artistes français qui se sont installés en l'équipe sur l'île Vassilievski. Delile, l'astronome français, a créé la prèmier observatoire russe dans le Cabinet de curiosités. La rèine Anna Ioannovna y aimait observer les étoilès
dans «le tube de Nevton».
Les leçons de danse étaient à la mode, et la première école de ballet à Saint-Pétersbourg été organisée sous la direction de parisien Landé. A l'époque de la reine Elisabeth, la noblesse pétèrbourgeoise a commencé de parler français, on s'habillait en robes parisiennes, on portait des perruques, on se parfumer avec de l'eau de lavande et on
mangeait des truffes inhabituelles.
Pendant le règne de Catherine II la gallomanie russe a atteint son apogée. Catherine II était ami avec les grands encyclopédistes, elle a crée une collection d'art français.
Les ingénieurs, médecins, architectes, peintres, musiciens, dirigeants et enseignants sont venus de France à Saint-Pétèrsbourg. La troupe de théâtre français, une des meilleurs en Europe se présentait dans le Théâtre Mikhaïlovski avant la révolution.
Notre premier poète Pouchkin était le surnom de «français» dans le lycée. Le frère de Marat lui a enseigné la langue et littérature française.
Peu de gens savent que même le nom de croiseur «Aurora» a une «trace française».
En 1890, Marius Petipa mis en scène au Théâtre Mariinsky "Belle au bois dormant" - ce ballet basé sur l'histoire de Charles Perrault. Le spectacle a été consacrée à l'alliance franco-russe: ça symbolise l'union de deux pays. Le prince Désiré réveille par le baiser Aurora - Matilda Ksechinska. Selon la légende, le croiseur a été nommé à l'honneur de
l'éveil d'une belle femme dormant.
L'influence de la culture francais a marqué de Saint- Pétersbourg on voit partout les mascarons - les esprit-gardians de notre ville. Il n'est pas surprenant que les visages sur les façades de Paris et de Saint-Pétèrsbourg sont si semblables. Ils sont en parenté.
Ces créatures effrayants, mystérieuse, drôles savent sur nous plus que nous faisons. Ils nous protègent comme ils peuvent.


Svéta Ivanova
artiste peintre, graphiste de chevalet, illustrateur de livre.
Elle vit et travaille à Saint-Pétersbourg, où elle est née.
Elle a fait ces études à l'Ecole des Beaux-Arts de l'académie Répine à Léningrad.
Membre de l'Union des Artistes russes à partir de 1994.
Elle pratique des diverses techniques artistiques comme la peinture à l'huile, l'aquarelle, l'encre de Chine, le collage, la monotypie.
Elle aime aussi les expérimentations artistiques, elle est toujours à la recherche de nouvelles solutions plastiques, aimant jouer avec les formes et les astuces du métier.
Les sujets préférés de l'artiste dans la peinture et dans le dessin sont les paysages des villes et les fragments de l'architecture d'autrefois. Elle voit la ville comme un organisme vivant qui préserve les souvenirs du passé dans ses murs et ses pierres et, d'une certaine façon, préfigure l'avenir de ses habitants...

Svéta Ivanova travaille aussi avec succès en tant qu'illustrateur de livres. Ses principales réalisations comprennent les illustrations des poèmes d'enfants par Boris Pasternak, un grand livre de luxe de contes populaires français, pour lequel elle a fait plus de 300 dessins en couleur. Un grand événement dans l'édition de livre russe étaient également la publication de ses illustrations pour le célèbre livre du mystérieux M. Aguéev, l'écrivain émigré, "Roman avec cocaïne".
Ses œuvres font partie de plusieurs collections publiques et privées (comme, par exemple, celle du Musée de Dostoïevski à Saint-Pétersbourg), dans les maisons d'édition Vita Nova, New Literary Review, Littérature étrangère et dans des collections privées dans plus de 15 pays.
Location: I-Gallery
12, rue Durantin
75018 Paris
M° Abbesses
France
Mail : contact@i-gallery.fr
Internet Site : www.i-gallery.fr
Date: Tuesday, March 28, 2017
Time: 18:00-21:00 CEST

id : 83939


Top