Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Dédicace d'Olivier Rogez pour "L'ivresse du sergent Dida"


Rencontre-dédicace à 19h avec Olivier ROGEZ,
pour son roman "L'ivresse du sergent Dida" (Editions le Passage, 2017), suivie d'un cocktail et de la
Projection du film "Félicité" d'Alain GOMIS à 20h30

dans le cadre de l'exposition d'Evans Mbugua "Highlife"

17/10 > 12/11/2017

Vernissage d'Evans Mbugua "Highlife"

Vernissage d'Evans Mbugua "Highlife"

Vernissage d'Evans Mbugua "Highlife"

Vernissage d'Evans Mbugua "Highlife"

Vernissage d'Evans Mbugua "Highlife"

Né à Nairobi (Kenya) en 1979, Evans Mbugua étudie les beaux-Arts en France. En 2005, il obtient un diplôme en design graphique, avec un projet portant sur la conception de motifs
Après avoir travaillé à Toulouse pour des agences de publicité, il s'installe à Paris en 2011, et décide deux ans plus tard de se consacrer à la création artistique à plein temps.
Il puise son inspiration aux sources des premiers alphabets africains, désirant actualiser ces système de signes et d'écriture dans une perspective résolument contemporaine.
Evans Mbugua utilise également les signes, enseignes et pictogrammes urbains. Il se qualifie parfois de "recycleur graphique", se fixant pour tâche de redonner une seconde vie, plus colorée et plus vive, à des motifs présents dans sa culture, et en particulier dans les tissus africains -wax, khangas, batiks, etc.
Il stylise les pictogrammes à l'extrême, leur donnant une portée universelle, pour les tisser ensemble et en faire le fond, la trame signifiante de son monde.
Les oeuvres d'Evans Mbugua fonctionnent comme des vitraux, la lumière révélant des "nuages" de points condensés en portraits, en instantanés.
Préférant insister sur le côté joyeux et lumineux de l'existence, Evans Mbugua, par ses portraits, convoque le désir.
Conteur, il met en scène sa vie, celle de ses amis, connus ou inconnus, mais toujours hauts en couleurs.
Il deviennent, dans ses oeuvres, objets du désir : ni multiples, ni identiques, mais bien vivants et uniques.
Si, par ses couleurs très vives, "funky", par son côté "pop-art", le travail de Mbugua peut évoquer parfois l'univers de la "mode", c'est une "mode" entendue au sens de ce qui est actuel, présent, de ce qui tire "l'éternel du transitoire".
Il s'agit pour lui de plonger dans le fugitif, l'actuel, le contemporain, pour y trouver du nouveau, pour réactiver le désir. Là ou Warhol et Duchamp montraient les objets du quotidien, ordinaires, Evans Mbugua, par la superposition subtile des images, par l'utilisation de portraits et de photographies personnelles, re-personnalise le sujet:
La trame, le pictogramme, les motifs du fonds forment une première trame impersonnelle, sur laquelle ensuite émerge le personnage, qui surgit soudain en mille petits points de couleur sur une plaque de plexi-glass, et s'élève ainsi à une nouvelle dimension.
L'art d'Evans Mbugua va vers la vie, il est "ce qui rend la vie plus intéressante que l'art" (R. Filliou).
Olivier SULTAN

Vernissage d'Evans Mbugua "Highlife"

SAVE THE DATE ! Soirée-dédicace : le jeudi 26 octobre à 19h
avec Olivier ROGEZ, pour son roman "L'ivresse du sergent Dida", rencontre suivie de la projection du film "Félicité" d'Alain Gomis

Vernissage d'Evans Mbugua "Highlife"
Location: Galerie Art-Z
27, rue Keller
75011 Paris
M° Bastille, Ledru-Rollin
France
Mobile : +33 (0)6 63 24 42 22
Mail : oliviersultan75@gmail.com
Internet Site : www.art-z.net
Date: Thursday, October 26, 2017
Time: 19:00 CEST

id : 89078


Top