Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Vernissage de Nicolai Howalt et Esben Klemann "de travers"


photo - sculpture - installation
07. 11. 2017 - 06. 01. 2018
http://www.marialund.com/...

VERNISSAGE : le mardi 7 novembre de 18h à 21h en présence des artistes.
CONVERSATION : le jeudi 9 novembre à 19h30 : rencontre et discussion avec Nicolai Howalt et Esben Klemann.

L'assistant me regardait d'un œil amusé et vaguement ironique : ne pas faire vaut mieux que faire,
méditer vaut mieux qu'agir, et son astrophysique, seuil de l'Inconnaissable, valait mieux que
ma chimie pétrie de mauvaises odeurs, d'explosions et de petits mystères futiles.
Primo Levi : Le système périodique, Potassium - Ed. Albin Michel S.A., 1987

Nicolai Howalt pratique une abstraction concrète, une réalité élargie le plus souvent partant des éléments de la nature, pour tenter de saisir des dimensions moins visibles de notre existence. Esben Klemann interroge de façon ludique et innovante les matières et les formes en défiant les concepts établis. Avec de travers les deux artistes entament un dialogue en investissant l'espace physique de la galerie de façon inhabituelle.

L'exploration de structures fondamentales et des composantes essentielles de l'image (grains, pixels, trames) en lien avec un processus créatif très ouvert constitue le cœur des démarches du photographe Nicolai Howalt et du plasticien Esben Klemann. Nicolai Howalt interroge les notions de vie et de mort (Endings, 2011), la lumière du soleil, comme source de guérison et origine même de la photo (Light Break - 2015-2017) et les élémentaires - des métaux et les élémentaires chimiques - dans l'idée de les rendre visibles, d'en établir une forme de portraits en interaction avec le processus et la matière photographique (série Elements - 2016-2017). Il s'agit de tentatives de percevoir et mettre en perspective la vie humaine dans le monde, notamment les transitions entre différents états. En cela le travail de Nicolai Howalt se situe à la croisée de la science, de la photographie documentaire et de l'art. Esben Klemann est fasciné par la ligne et la grille comme formes neutres et les voit comme composantes fondamentales. Il met en jeu de fines trames de terre pour repousser les limites de la matière céramique, la perturbe en créant une tension ou en lui faisant subir des chocs dans un processus de découverte sans fin. Tel un musicien qui compose et recompose avec les mêmes accords - ici la terre, la terre sèche, la cuisson et l'émail. Parallèlement aux expérimentations avec la terre, il développe une œuvre de sculpture monumentale en plâtre ou en béton coulé - toujours dominée par la ligne qu'il laisse onduler dans des formes surprenantes rappelant par endroits le processus d'une géologie ivre. Son approche très ludique - Esben Klemann revendique le refus de l'ennui et le jeu comme ses motivations initiales - se retrouve dans ses dessins et ses dessins animés : de fascinantes ouvertures sur son processus de travail et les témoignages d'une esthétique affirmée et très personnelle où ligne, avènement de la forme et métamorphose incessante nous entraînent dans un chaos captivant.
Avec de travers Nicolai Howalt et Esben Klemann ont souhaité faire dialoguer leurs fascinations respectives tout en se défiant mutuellement, en mettant sens dessus-dessous les pratiques artistiques courantes. Ainsi le photographe Howalt a pris possession du sol et le plasticien Klemann des murs et du vide : les « grillages » en grès répondent subtilement aux photos des tissages frêles, œuvre d'une mite invisible. Une sculpture monumentale in situ établit un lien tout en imposant une distance, et l'observation d'un cristal de souffre déclinée dans 12 variantes, fruit du hasard et du processus chimique n'est pas sans rappeler les rêves des alchimistes. Affaire à suivre...


Présentée pour la première fois à la Galerie Maria Lund en 2015, l'œuvre du photographe danois NICOLAI HOWALT (né en 1970, vit au Danemark) a été largement exposée en Scandinavie, en Europe et aux Etats-Unis et a été primée par de nombreuses institutions prestigieuses (Hasselblad Foundation, Danish Arts Foundation etc.).
En France la Maison du Danemark a accueilli l'exposition How to hunt (série réalisée avec Trine Søndergaard) en 2012 et ses photographies sont entrées dans la collection Hermès et celle de la Maison Européenne de la Photo.

ESBEN KLEMANN (né en 1972, vit au Danemark) a surtout exposé dans son Danemark natal, dans les institutions (Charlottenborg, Bornholms Kunstmuseum, Vejen Kunstmuseum, Danmarks Keramikmuseum), les galeries et l'espace public. Il a notamment été invité, en 2013, par la ville de Vejen, à installer 14 sculptures en béton dans l'espace public (projet EGNSBETON). La Galerie Maria Lund l'a exposé pour première fois en 2013 dans le cadre de Terres - Copenhagen Ceramics Invites (Nouvelle vague - Palais de Tokyo-CPGA). L'année suivante Chaotiquement vôtre (avec Pernille Pontoppidan Pedersen) réunissait un ensemble de ses sculptures et une vidéo et en 2016 ses dessins et reliefs étaient exposé dans Traits d'un abri. Tout récemment une sélection de ses sculptures étaient présentée dans la 19e édition de la Biennale internationale de céramique, Châteauroux. L'œuvre d'Esben Klemann fait partie de nombreuses collections de référence au Danemark dont celle du Fond national pour l'art ; cette année il a reçu trois commandes pour l'espace public danois.

Vernissage de Nicolai Howalt et Esben Klemann "de travers"
Gauche : Nicolai Howalt | Colour correction lamp | boîte lumineuse et filtres
Kodak correcteurs de couleur | 35 x 25 cm | 2017
Droite : Esben Klemann | sans titre | grès | 25 x 15 x 2 cm | 2017
Location: Galerie Maria Lund
La galerie Danoise
48, rue de Turenne
75003 Paris
M° Saint-Paul, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 42 76 00 33
Fax : +33 (0)1 42 76 00 10
Mail : galerie@marialund.com
Internet Site : www.marialund.com
Date: Tuesday, November 7, 2017
Time: 18:00-21:00 CET

id : 89427


Top