Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Vernissage de l'exposition "AUX DÉLICES DE LA TABLE"


Exposition-vente du 24 novembre au 10 décembre 2017
Ouverture : les mardis, mercredis et jeudis de 19h à 20h30 et les samedis et dimanches de 15h à 19h. Sur RV au 06 87 23 17 54

Vernissage vendredi 24 novembre à partir de 19h
Présentation des oeuvres par les artistes à partir de 19h30
Pour participer au traditionnel dîner de vernissage, merci de réserver par mail : lelavoirceramique@gmail.com (participation 12€ par personne)

avec :
Christine Bath
David Jodon
Monique Le Goff
Emmanuelle Manche

L'art de la Table en France

La plupart des objets de notre vaisselle furent d'abord ceux des princes, de l'évêque ou du roi avant les nôtres ; ils sont à l'origine de nos manières de table. Sous Louis XIV, ce fut le rayonnement de la France dans le domaine de l'art de vivre, convivialité, gourmandise et plaisirs visuels.
Ce qui domine dans la mentalité et la sensibilité des hommes du Moyen-Age, ce qui détermine l'essentiel de leurs attitudes, c'est le sentiment d'insécurité, insécurité morale et matérielle avec la grande peur des poisons dans la nourriture. Le remède ? S'appuyer sur la solidarité du groupe, des communautés dont on fait partie, en éviter la rupture. Le festin apparaît comme un refuge, la convivialité, c'est-à-dire l'atmosphère particulière de confiance, d'insouciance et de fraternité, émanant de la commensalité (ex. Les Chevaliers de la Table Ronde).
Les plats de bois ou de métal, difficiles à nettoyer ou tachés de vert-de-gris seront remplacés par la terre cuite. C'est alors qu'apparaît au Moyen-Age « La Nef » de table, objet emblématique, manifestation ostensible de la royauté. Vaisseau façonné d'or, d'argent, de pierres précieuses, il deviendra au fil des siècles un chef d'œuvre d'orfèvrerie. Ce navire, ce récipient fermé à clef, abrite les épices précieuses venues d'Orient par bateau. Cette nef évitait au roi l'empoisonnement par tout ce qui était porté à la bouche. Plus tard, on y placera couteaux, fourchettes, serviettes...Le dit « Cadenas » lui succédera.
Le règne de Louis XIV est une période charnière pendant laquelle la table achève de prendre l'apparence que nous lui connaissons aujourd'hui ; aux prises de nourriture avec les mains succéderont fourchettes, couteaux, serviettes.
A partir de 1759 s'ajouteront à la vaisselle d'or, de vermeil et d'argent des services de porcelaine. On apprécie dans la porcelaine sa pâte blanche et dure, sa finesse, sa légèreté, son éclat qui accompagne noblement l'argenterie lumineuse des tables de cour. La porcelaine de Chine passionnera les Européens qui apprécieront longtemps le miracle de la matière, le pittoresque des décors, sans rien soupçonner d'une civilisation riche de spiritualité, pour laquelle la porcelaine s'adresse au toucher, à la vue, à l'ouïe par la sonorité qu'on pouvait en tirer. On lui demandait d'être en accord avec la nature, d'en évoquer l'écho et le mystère de par ses formes et ses dessins. Ces décors éveillaient des résonances profondes qui accompagnaient et nourrissaient leur vie...
L'hémorragie des devises françaises pour l'achat de porcelaines de Chine décida le roi Louis XV et Mme de Pompadour à créer la Manufacture de Vincennes (porcelaine tendre).
Le kaolin ayant été découvert en France en 1750, la Manufacture de Sèvres est fondée en 1759. Rattachée à la couronne, elle devient « Manufacture Royale de Sèvres ». La porcelaine est commercialisée à partir de 1770.
Les services de table en porcelaine dure décorèrent les tables royales de Louis XV et Louis XVI jusqu'à la Révolution. Les rois se déplaçaient de châteaux en châteaux avec leurs services de table. Les dessins et les formes évoluèrent, se diversifièrent en un art consommé que le monde entier continue d'admirer aujourd'hui.
En France, les magnifiques pièces d'orfèvrerie d'or et d'argent qui garnissaient les tables royales ont subi une destruction presque totale due aux fontes, aux nécessités de battre monnaie, de payer les guerres et les rançons, les emprunts. Nombre d'autres vaisselles ont été détruites ou vendues à la Révolution.
Cette culture a fortement imprégné la France. De nos jours encore les dîners officiels, diplomatiques, donnés à Versailles sont emprunts de cette splendeur passée, de l'élégance du cérémonial qui les accompagne. De même l'Elysée, résidence du Président de la République, a à cœur de maintenir ces traditions.
Nous-mêmes, lors de nos fêtes ne sommes-nous pas soucieux que la table soit belle, les mets savoureux et la convivialité des plus agréables ?

Florence Brouillard

Vernissage de l'exposition "AUX DÉLICES DE LA TABLE"
Location: Le Lavoir
3, rue de Bièvres
92140 Clamart
M° Gare SNCF de Clamart
France
Phone : +33 (0)1 46 45 88 78
Fax : +33 (0)1 46 45 88 78
Mail : lelavoir@gmail.com
Internet Site : lelavoirceramique.free.fr
Date: Friday, November 24, 2017
Time: 19:00-21:00 CET

id : 89843


Top