Agence Germain Pire

Home

Bottom

Day



Vernissage de Florian Sumi "Computers"


Solo show de Florian Sumi
avec Adrien Cruellas

Du 24 novembre au 20 décembre 2018

"Computers" est la nouvelle exposition de Florian Sumi à la galerie Valeria Cetraro. Elle regroupe deux séries d'œuvres issues d'une plus vaste exposition qui s'est tenue au CAC de Bretigny à l'été 2018, à l'invitation de Céline Poulin.


« Cette exposition rassemble quatre films et une série de portraits en terre crue patinée. Au fond je dirais que les films sont également des portraits, comme quatre sculptures-écrans, leur contenu étant inséparable de leur support.

Une notion lie tous les aspects de cette exposition : l'Énergie. Une notion que j'ai commencé à aborder au moment de l'exposition Maître Cœur (juillet 2017, Galerie Valeria Cetraro), qui développait ma découverte de la biologie cellulaire en créant des laboratoires de fermentation bactérienne, autant que celle des méridiens de circulation du Qi que j'ai cartographié dans des imageries corporelles suspendues à des lutrins en chêne. Ces œuvres m'ont conduit à cerner l'existence de cette matière qu'est l'énergie, à savoir une force motrice qui transforme et réorganise au gré des informations qu'elle transporte.
Je partais d'une recherche à un niveau physiologique du vivant en tentant d'en faire l'expérience par des outils comme le Cabinet de Bain (2017) qui permet d'absorber par le derme plantaire la quantité de micro-organismes nécessaire à une balance vitale pour le corps, autrement dit une symbiose, en plongeant le pied dans un pédiluve contenant une solution de bactéries régénératives.

C'est ma rencontre avec Adrien Cruellas et Emma Balimaka qui a poussé cette recherche au-delà du corps humain puisqu'ils questionnaient l'existence de cette énergie dans le champ du cosmos et de l'expérience quantique du monde.
Il est intéressant de parler d'une échelle aussi vaste que celle du cosmos et de la lier à l'échelle atomique du comportement quantique. Ces deux échelles de l'infiniment grand et le l'infiniment petit, nous allions les relier très vite en découvrant de nombreux expérimentateurs dans des champs aussi divers que la magie blanche, l'ufologie, l'astrologie, la médiumnique, la bio-chimie, la divination, la médecine védique ou la radiesthésie.
C'est le sens de la série des Lightwatchers (2018), une galerie de visionnaires ayant fait cette expérience de l'énergie en développant des outils d'usage et de représentation, souvent contre les dogmes officiels.
Par visionnaire je n'entends pas qu'ils aient trouvé une vérité avant tout autre pour qu'elle leur soit finalement reconnue et convertie en loi scientifique, mais comme précurseurs d'une intuition ou d'une vision les ayant mené à l'expérience de cette matière invisible et intangible en la rendant active.
Cette intuition c'est celle de l'intelligence de la membrane cellulaire pour Bruce Lipton, celle de la coexistence bactérienne pour le professeur Higa, celle de l'énergie Tachyon pour le prêtre Imhotep, celle du sortilège de la fée Morgane, celle de l'intrication quantique pour Jian-Wei Pan ou celle de la vérité universelle pour Helena Blavatsky.
Tous ces expérimentateurs révèlent deux notions: celle que l'énergie transporte de l'information et qu'en émettant cette information elle modifie le système qui la reçoit.

En traitant de magie, du secret de l'univers, d'une cellule de vie ou d'un logiciel de soin par ondes fréquences, je postule de l'existence d'un programme que l'humain dans ses pratiques sonde. C'est ce programme que j' interroge avec Adrien Cruellas dans la série Computers (2018), titre générique des quatre films que nous avons réalisés, et celui de cette exposition. Ce programme est-il la survie de la vie, est-il une possibilité d'augmentation de l'être vivant, est-il un grand ordonnateur ; chacun de ces Lightwatchers est il un objet du programme ou un sujet du programme ?
S'ouvre alors la perspective d'une forme d'origine, d'intentionnalité et d'intelligence que l'énergie véhicule, peut être au cœur même de la matière, peut être est elle la matière elle-même. »

Florian Sumi

Vernissage de Florian Sumi "Computers"
Location: Galerie Escougnou-Cetraro
anciennement Galerie See studio
7, rue Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 48 87 52 93
Mail : galerie@escougnou-cetraro.fr
Internet Site : www.escougnou-cetraro.fr
Date: Saturday, November 24, 2018
Time: 16:00-22:00 CET

id : 99083


Top